StationF - start-up - incubateur-paris
ActualitéStationF

Station F lance son programme Fellowship pour les startups du monde entier

Bien sur quand on sort de l’EPFL, on se dit qu’il n’y pas meilleur emplacement que celui-ci pour parler innovation et voir le monde en grand. Les discussions avec @Jordi qui emmène les Venture Leaders dans un beau voyage en Chine en juin 2017 lors de la Seed Night 2017 l’on montré, tout comme le moment de convivialité partagé avec un VC suisse implanté en Chine et qui lève des fonds chinois pour financer des startups suisses. Sa démarche cible celles qui sont liées ou sont une spin-off d’un centre de recherche. L’EPFL là encore se trouve bien placée. Il y a également les startups rencontrées lors de cet événement, sur lequel je reviendrais. Mais pour ceux pour qui l’Asie ou la Silicon-Valley n’est pas encore un axe stratégique, ou encore un peu loin pour un business naissant, on se permet de leur Read More

Viva Technology 2017
Actualité

Viva Technology 2017 ouvrira ses portes en juin !

Viva Technology 2016, avait été un beau succès pour un événement lancé en France avec un délai de préparation relativement court, puisqu’il avait été monté en 6 mois. Il était devenu un symbole fort de cette ferveur pour le monde des startups, qui perdure avec encore plus d’actualité en 2017. Viva Technology se déroule cette année en juin. Il va prendre la suite de Leade.rs, le nouvel événement de Loïc Le Meur et se déroulera quelques mois après le lancement de la Station F, la plus grande pépinière de start-up dans le monde.Read More

Paris Fintech Forum Swiss Startups
ActualitéStart-up suisses

La Fintech-tonique des plaques bouge les lignes du monde de la finance

Ainsi le Paris Fintech Forum a fermé ses portes ce jeudi 26 janvier dernier, après 2 jours pendant lesquels les colonnes du Palais Brogniart ont ressenti des vibrations qui leurs ont rappelé le bon vieux temps (pour  elles), celui d’avant l’ère numérique. La cote de cet événement est au plus haut et les nombreux intervenants renommés pouvaient constituer une équipe de haut vol dans la finance française et internationale, même si certains commencent à sentir le contre effet d’une décote. Les primaires et prochaines élections ont tendance un peu à dévitaliser les membres d’un gouvernement sortant.

Paris Fintech Forum Swiss Startups

Les interventions étaient plutôt enthousiastes et optimistes, avec parmi celles-ci un réflexe communautaire amusant puisque le gouverneur de la Banque de France n’a pas souhaité faire la totalité de son intervention en anglais (langage du PFF17 comme des précédents) sous le prétexte (officiel ?) qu’on était en France. Les plus anciens ou les jeunes encore respectueux de l’histoire ont pu monter et passer le main sur le velours préservé de la corbeille, installée à l’étage, disposée comme une relique et qui coule aujourd’hui des jours heureux dans un calme quasi absolu qui doit la changer des vociférations et des voletages nerveux des bouts de papier des siècles précédents. Les algorithmes des THF l’ont remplacée sans états d’âmes accumulant leurs raisonnements mathématiques en séquences de millisecondes.

Paris Fintech Forum Swiss Startups

Telle une équipe de basket les Fintech Suisses étaient présentes pour se glisser sur le parquet de la réussite

Plus de 120 startups de 25 nations différentes présentaient lors de courtes séquences de pitch leurs entreprises dans des domaines très différents comme la Reg Tech, le Wealth Management,  le Payment et bien sur celle qui fait fantasmer tout le monde la Blockchain. Ce nom possède dans ses 2 syllabes toutes les significations d’un mystère qui se pare des vertus de Turing ou des troubles d’ Ali Baba et des 40 voleurs. Les startups suisses étaient présentes au nombre de 5, formant un 5 majeur comme au basket, intervenant dans des conférences aux différents coin du Palais, pitchant sous des plafonds à caissons richements décorés et faisant la promotion de leurs solutions devant des petits stand en bois, ou certain avait choisi de faire flotter le drapeau de la Confédération.

J’ai eu le plaisir de discuter avec ces représentants de la Fintech Suisse, comme Alexandre Gaillard d’InvestGlass, dont la solution de roboadviser permet au conseiller en patrimoine d’augmenter la valeur de ses conseils, ou Sylvain Berthollus, qui a choisi la Suisse pour lancer Cash Sentinel, plateforme de transaction sécurisée entre particuliers pour l’automobile et les bateaux. Ceux là représentaient la partie romande de la Suisse. Zurich avait, comme souvent, une petite avance car la région présentait 3 startups. FinanceFox dont le CEO Julian Teicke, sur scène avec Thomas Buberl, le nouveau CEO d’Axa  a expliqué avec beaucoup d’assurance son business model qui modifie la façon de proposer des contrats du même type en Suisse et en Allemagne. <a href="http://www.qumram try this website.com/ » target= »_blank »>Qumram par l’intermédiaire de son CEO Mathias Wegmeuller a dévoilé avec une décontraction amusée que la Reg Tech a beau être une activité un peu cachée, elle est aujourd’hui vitale pour les organismes financiers. Derrière cette contraction exclamative dont la prononciation ressemble à l’éternuement d’un banquier traditionnel enrhumé, se cache des logiciels qui font un travail d’analyse et de sauvegarde afin que les organismes financiers respectent des législations tout aussi vitales pour eux, qu’elles sont totalement inconnues du quidam moyen, comme la MiFID2. Enfin Sonect a présenté une idée simple mais terriblement séduisante pour faciliter le retrait d’espèces en montrant qu’un simple tiroir caisse de magasin peut se transformer en distributeurs de billet, et cela tout à fait légalement bien sûr.

Paris Fintech Forum Swiss Startups
Invest Glass
Paris Fintech Forum Swiss Startups
Cash Sentinel
Paris Fintech Forum Swiss Startups
Finance Fox
Paris Fintech Forum Swiss Startups
Qumram
Paris Fintech Forum Swiss Startups
Sonect

Une belle diversité de solutions, de technologies et de situation. Sonect a démarré il y a juste 1 an. Chez InvestGlass, ils sont 3 ( c’est l’avantage d’engager des algorithmes). Qumram comprend 35 personnes, dont une bonne partie est située à Barcelone (ce taper à longueur de journée des devs liés à des réglementations complexes doit bien nécessiter d’avoir des compensations) quant à FinanceFox, ils sont déjà 100, répartis sur plusieurs pays dont la Suisse et l’Allemagne. Je reviendrais en détail sur chacun de ces acteurs de la technologie suisse, dont l’accueil fut à chaque fois agréable, ouvert et intéressant, et dont aucune de ces idées n’est à jeter à la corbeille, fusse t’elle celle du Palais Brogniart. 5 représentants qui étaient rejoint par un sixième, Swisslending, société de crowdfunding immobilière genevoise, qui ne venait absolument pas jouer les remplaçants, dont avec qui j’ai pu partager un moment entre 2 conférences, en compagnie de la représentante de l’Ambassade de Suisse, qui elle venait voir d’un peu plus près ce qu’était la Fintech.

Ce forum est un événement qui s’inscrit dans le mouvement ou les structures du Cac 40 et les grands groupes en général aiment bien regarder ces petites bêtes (ou start-up), qui viennent leurs prendre des parts de marchés, jouer le poil à gratter ou tout simplement les aider à faire bouger les lignes. Entre grands groupes et startups, suisse bien sûr mais pas que, la fintech-tectonique des plaques modifie ce puzzle géant des acteurs de la finance par de multiples frictions, initiatrices de changements.

Actualité

Le Paris Fintech Forum, fait le plein d’innovations pour 2017

Alors que la fin de l’année approche, les festivités et salons qui vont rythmer l’année 2017 se préparent. Les premiers sont déjà cochés en haut de la liste sur le carnet de bal des start-up, à commencer par le CES de Las Végas dès le  janvier et le Paris Fintech Forum les 25 & 26 janvier prochains.  Plus de 160 dirigeants de Banques, Assureurs, Telcos, Régulateurs et Fintech seront réunis sur les 6 scènes du Palais Brongniart à Paris pour échanger sur l’avenir de la finance digitale.

2 jours pour découvrir les startups et entendre les CEOs, présenter leurs visions du monde des fintech

Le Paris Fintech Forum ce sera durant 2 jours exceptionnels l’occasion de rencontrer un panel très large de startups en provenance de 28 pays. Certaines viennent de Suisse, bien entendu et on en remarque déjà 3 parmi celles qui vont intervenir durant cette session 2017.

  • CashSentinel :  leader Européen du paiement sécurisé entre particuliers
  • Finance Fox : solution de gestion de tous vos contrats d’assurances
  • Sonect : disruption des DAB
  • Qumram : solution qui capte toutes les interactions entre votre entreprise et vos consommateurs sur les canaux web, mobile et réseaux sociaux.
  • InvestGlass : une solution d’IA pour aider les conseillers financiers !

Ainsi parmi les 120 sessions de pitch qui auront lieu pour présenter la diversité des offres & innovations du monde de la finance à travers le monde, il y aura de belles innovations découvrir. Vous pouvez encore obtenir des billets pour le Paris Fintech Forum !

L’année dernière, on avait pu assister à la présentation d’Investglass, Go Beyond Investing ,

Actualité

Une shortlist qui pourrait sourire à une startup suisse ?

Le concours organisé par Publicis pour ces 90 ans avance. La shortlist du concours des startups vient de tomber et le travail pour la constituer à été conséquent.  Plus de 3555 projets ont été remontés dans les filets du groupe publicitaire, puis examiné par 2 jurys. Cette  première sélection est terminée. Elle comporte 320 dossiers venant de 34 pays aussi différents que la Suisse, la Colombie, la Russie ou les Emirats Arabe Unis, l’Afrique du Sud, le Japon, la Turquie, l’Inde, Israël, Hong Kong, les USA, et bien d’autres. A noter que 20% des Read More

Grand prix ID16
Actualité

l’Innovation Digitale ID16, un prix qui irait bien à une startup suisse

Grand prix Innovation digitalePetit Web, le média en ligne qui décrypte l’actualité du marketing interactif et de l’innovation digitale annonce la 3ème édition du Grand Prix de l’Innovation Digitale. Ce prix récompense les projets les plus innovants dans le domaine du numérique, tous secteurs confondus. Les inscriptions se déroulent du 1er février au 29 avril 2016, sur le site http://www.grandprix-id.com. Les prix seront décernés le 5 juillet !!, en partenariat avec Criteo, Dentsu Aegis Network, Facebook, M6 Publicité, La Poste, M Publicité Régie Obs et Unibail-Rodamco.

Un Grand Prix pour l’innovation, une matière entièrement maîtrisée entre les lacs Léman et de Constance 

Allez les startups suisses,  inscrivez vous, venez faire un pitch en français. Vous verrez c’est plus long qu’en anglais… vous pourrez faire des phrases comprenant verbe, sujet, complément,Read More

viva technology paris le 30 juin 2016
Actualité

Viva Technology en juin 2016, la naissance d'un Web Summit à Paris ?

Depuis que Le Web a disparu, la scène digitale française était un peu orpheline d’un événement qui dépasse la sphère du monde des Geeks. Mais en 2016, voila que PUBLICIS GROUPE et LE GROUPE LES ECHOS, associés à des partenaires de premiers plans créent VIVA TECHNOLOGY PARIS –  #VIVATECH

Alors découvrir Paris, 5000 start-ups et boire (avec modération 😉 du champagne, n’est ce pas un beau programme pour le début de l’été ?

VIVA TECHNOLOGY PARIS: un projet à dimension mondiale

Le projet veut rassembler à Paris du 30 juin au 2 juillet 2016 tous les acteurs de la transformation digitale. 5000 startups auront la possibilité de collaborer avec plusieurs dizaines de milliers de dirigeants, d’investisseurs, d’universitaires et de leaders d’opinion du
Read More

Suissitude

Paris attend 30% de startups étrangères

Courant décembre en parallèle à Le Web, se tenait à Paris sous l’égide du NUMA, l’ EUROPEAN ACCELERATOR SUMMIT premier événement entièrement dédié aux managers de programmes d’accélération. Cette réunion de sociétés et partenaires du monde des startups, dont le but est de leur apporter services et conseils afin de les faire progresser devrait donner lieu à l’édition d’un livre blanc. Plus de 70 managers d’accélérateurs, tous pionniers dans leur domaine, venus des quatres coins du globe étaient attendus.

Cet événement faisait donc un petit tour d’Europe, sans passer par la Suisse. Etant en partie financé par la CEE, une des personnes de la communauté européenne m’a expliqué lors de la soirée que suite à la votation des suisses en février, la CEE ne pouvait plus prendre en charge ce type d’opération pour la Confédération Helvétique.

Mais ce qu’il faut retenir, ce ne sont pas les somptueux lustres de la salle Bertrand, même s’ils éclairaient cette très belle salle de réception et nos esprits associés aux propos de Jean Louis Missika (membre du Conseil de Paris et adjoint au maire de Paris, chargé de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité). Ce dernier  a déclaré dans son discours d’accueil, la volonté de la capitale d’accueillir 30% de startups étrangères. De nombreuses structures ont été créée pour cela, les accélérateurs privés, Paris Boucicaut (ouvert en 2014), un incubateur situé dans un quartier reconfiguré, Boulevard MacDonald à Paris 19 ème qui doit être lancé fin 2015, et le projet de la future Halle Freyssinet (2017).

european-accelrateur-summit-1
Jean Louis Missika , va s’exprimer après le discours de Marie Vorgan Le Bazic du NUMA

Vous pouvez trouver les différents sites proposés par la ville de Paris, ou la CCI Paris-Ile de France, qui peuvent correspondre à vos besoins et à votre spécialité.

european-accelerateur-summit-2

Alors un petit voyage de la Suisse vers la France ? Une implantation à prévoir ? Allez, vous ne croiserez plus de ministre français qui font le voyage dans l’autre sens (je sais, c’était le flux le plus important, mais cela c’étais avant ;).

Une discussion avec les gens de l‘Atelier m’ont appris qu’un appel à projet doit paraître en janvier 2015 permettant d’associer des grandes entreprises et des startups. Plus d’infos dès que celui-ci parviendra à ma connaissance.

Et si vous souhaitez avoir une idée du monde des startups en France, vous pouvez consulter le très complet Guide des startups 2014, publié chaque année par Olivier Ezratty.

Suissitude

Paris souris aux startups suisses

C’est au cours du mois d’avril 2014 que le concours de « First Day of Tomorrow » a délivré son palmarès et a permis a 2 startups suisses de remporter des prix sans attendre le lendemain.
Le concours « First Day of Tomorrow« , a comme ambition de rassembler les leaders de la technologie, de la recherche, de l’investissement et de l’entrepreneuriat, entourés de 1500 inscrits, pour débattre et découvrir les solutions de demain et ceci à Paris. Tous les hashtag à la mode sont présents, comme #3D_Printing #Connected_objects #Robotics #Arduino #Personalized_medecine #Big_Data #Smart_cities #Cleantechs #Synthetic_biology #DIY #Biohacking #Drones.

technologies et nouveaux usages Read More

France

Gilles Babinet dévoile 6 conseils pour développer sa Startup

Pour plusieurs d’entre vous, ce qui va suivre est un univers de connaissance : le pitch pour présenter sa startup. Ceux que j’ai eu plaisir a accompagner à Boston, d’autres encore à San Francisco, tous les candidats aux Ventures Leaders. Ce qui suit est un scénario déjà vécu. Oui quelque soit le pays, il y a des critères communs au lancement d’une entreprise. Voila sur ce sujet, la vision de Gilles Babinet, Multi-entrepreneur du numérique, actuellement « Digital Champion », responsable des enjeux du numérique pour la France auprès de la Commission européenne, intervenant au Digital Summit organisé par Jouve (ou je travaille;), lors de la deuxième édition de Microsoft Business Ventures Accelerator Paris (anciennement Spark).

Microsoft Accelerator Venture Paris
Les projets se cristallisent et les 25 jeunes entrepreneurs réunis dans 13 projets de startup vont bientôt voler de leurs propres ailes. Durant ces quelques mois de travail, de découverte et d’apprentissage ils ont appris à pitcher leur startup, rencontré des mentors et des investisseurs potentiels et développé leurs plateformes et applis mobiles. Découvrez ses propos sur Regard sur le Numérique

Paris

Ou sont les startups à Paris ?

Mais au NUMA, bien sûr. Jetons un petit coup d’oeil au coeur de Paris ou a été inauguré récemment (début novembre 2013) ce NUMA. Contraction de Numérique et Humain, ce lieu de 1500m2 rassemble dorénavant toute la communauté de startupeurs qui gravitait à La Cantine, au Silicon Sentier, et ailleurs.  Cet endroit a comme but  de concentrer l’effort et le dynamisme des aides, mentors, investisseurs, accélérateurs, incubateurs, pour aider Paris à devenir une ville de startups. Comme vous le savez la compétition est largement engagée entre

Read More

Suissitude

LeWeb Startup Competition : c’est parti !

le WebLe Web c’est le plus grand événement sur les nouvelles technologies organisé en Europe. C’est une sorte d’incubateur géant d’informations, un accélérateur de notoriété et de visibilité incroyable, pendant 3 jours aux portes de Paris ( et maintenant avec un métro direct 😉 le 10, 11 et 12 Décembre

Le concours pour les startup est ouvert. Ce concours qui rassemble plus de 500 postulants habituellement, permet de donner un coup de boost à son développement commercial et financier. Voila ce que déclarait Martin de Charrette CEO et CO-founders de Pricing Assistant après le Web London 2013 dont ils furent les vainqueurs dans cette Startup Compétition : « Winning the competition at LeWeb’13 London provided us with unprecedented visibility in the press, with clients and with investors. Winning this award accelerated our development and brought us many clients. It was a great experience to present Pricing Assistant to web enthusiasts ». Ils ont levé 500K€ depuis.

LeWeb a vu passer coté Suisse TimeRepublik, Kwiqly, MySollars, On attend et on espère les candidats pour l’édition LeWebParis 2013. Vous avez jusqu’au 31 Octobre pour le faire. Découvrez sur le site LeWeb les conditions pour être éligible.
 
Start-up suisses

Paris pense Start-Up, la Suisse aussi mais doucement.

Créer des entreprises dans le secteur des nouvelles technlogies et quelque chose qui commence à démanger les responsables français et parisien. Ainsi Fleur Pellerin (Ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique, ouf 😉 a laissé entendre il y a peu que la Halle Freyssinet (Paris 13e) serait le lieu d’implantation du quartier numérique de Paris et accueillerais jusqu’à 1 000 start-up.

Bertrand Delanoë qui est un maire adepte du mariage pour tous, lui, a souhaité marier sa ville avec celle de San Francisco. C’est une convention de coopération axée sur l’économie numérique et les villes intelligentes (smart cities) qui doivent faire en sorte que ces 2 villes vont devenir « digital sister cities ». Elles vont par exemple coopérer sur la création de solutions comme la gestion du trafic, l’énergie, la mobilité…L’INRIA ( Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique, Paris) et le CITRIS (Center for Information Technology Research in the Interest of Society, UC Berkeley) ont lancé un programme commun. (La suite de l’article sur Frenchweb).

Bon la Suisse, on ne se laisse pas faire 😉 … même si l’environnement que décrit Le Temps.ch dans un de ses derniers articles semble favorable. Sans avoir copié les réussites de la Silicon Valley, l’essor des startup est à noter dans ce petit pays, mais la concurrence bouge, comme on s’en aperçoit. La Suisse est en tête de l’innovation au niveau mondial, certes, mais il faut lire l’animation sur le site du Temps.ch pour découvrir les nombreux autres aspects, notamment qu’on crée moins d’entreprises en Suisse qu’aux USA, ça ce n’est pas une surprise, mais même qu’en France ??

Silicon Valley et la SuisseLa suite de l’intéressante animation qui compare principalement la Suisse et la Silicon Valley est à découvrir sur le site du Temps.ch (il faut seulement être inscrit) grâce à cette géniale solution qu’est Prezi;)

Silicon-Valley et la Suisse

On apprend aussi sur Avenir Suisse (auteur de cette comparaison) qu’un suisse sur 5 serait millionnaire. Ben alors on s’embourgeoise doucement en croquant son carré de chocolat ? ;). Allez les placards des EPF [Z+L] (et St Gall n’est plus très loin), sont plein de trésors que l’on veut voir sortir et financer 😉