startup-challenge-zurich-sanfrancisco
Actualité

Un Startup Challenge qui associe Zurich à San Francisco

Il vous reste quelques jours pour vous inscrire ( juste ICI ! ) au startup challenge SAFT 2050 qui associe les forces créatrices de Zurich et de la Silicon Valley. Swissnex San Francisco, Impact Hub Fellowship, et  Impact Hub Zürich ont monté conjointement le  SAFT—Energy startup solutions for 2050, un concours destiné aux startups qui oeuvrent dans les domaines des Smart cities, des solutions intelligentes dans le domaine de l’énergie, comme la génération d’énergie sur le point de consommation.

Les inscriptions se font jusqu’au 13 novembre 2015. 

Les vainqueurs bénéficieront d’un programme d’accompagnement musclé

Ce n’est pas moins de 17 semaines d’immersion dans le monde de l’entrepreneuriat que lesRead More

France

Gilles Babinet dévoile 6 conseils pour développer sa Startup

Pour plusieurs d’entre vous, ce qui va suivre est un univers de connaissance : le pitch pour présenter sa startup. Ceux que j’ai eu plaisir a accompagner à Boston, d’autres encore à San Francisco, tous les candidats aux Ventures Leaders. Ce qui suit est un scénario déjà vécu. Oui quelque soit le pays, il y a des critères communs au lancement d’une entreprise. Voila sur ce sujet, la vision de Gilles Babinet, Multi-entrepreneur du numérique, actuellement « Digital Champion », responsable des enjeux du numérique pour la France auprès de la Commission européenne, intervenant au Digital Summit organisé par Jouve (ou je travaille;), lors de la deuxième édition de Microsoft Business Ventures Accelerator Paris (anciennement Spark).

Microsoft Accelerator Venture Paris
Les projets se cristallisent et les 25 jeunes entrepreneurs réunis dans 13 projets de startup vont bientôt voler de leurs propres ailes. Durant ces quelques mois de travail, de découverte et d’apprentissage ils ont appris à pitcher leur startup, rencontré des mentors et des investisseurs potentiels et développé leurs plateformes et applis mobiles. Découvrez ses propos sur Regard sur le Numérique

Start-up suisses

Kaywa, swiss QRcode made in California

startup suisseCe nom japonais ne vous dit peut être pas grand chose, pourtant c’est celui d’une startup suisse qui a plus de 100 clients, est implantée aux Etats Unis (à San Francisco précisément) et gagne de l’argent. Que fait elle ? des QRCode, supports interactifs de campagnes de communication, ou d’actions promotionnelles sous forme de coupons de réduction. Kaywa, ce nom signifie « discussion » en japonais. J’ai pu la rencontrer en marge d’une visite de la Silicon Valley en compagnie des startups suisses lauréates du Swisscom Startup Challenge.

La Silicon Valley, une expérience irremplacableRead More

Actualité

Votez pour les startup du Swisscom Challenge !

Swisscom Startup ChallengeLa liste de 10 startup nominées pour le Swisscom StartUp Challenge est connue. 5 seront choisies par un jury, mais il y aura aussi un Award décerné à celle qui aura le plus de votes du public. Alors même si vous avez encore un peu de sable collé au bout des doigts, votez !
Les 5 lauréats auront la chance de faire un voyage d’une semaine dans la Silicon Valley, pour y rencontrer les acteurs majeurs dans leurs spécialités et faire ainsi avancer leur business model.
Ce programme a été conçu par la branche de Palo Alto de Swisscom et le Venture Lab qui si connait en programme d’entraînements aux USA ( cf Boston ;).
Les 10 finalistes sont :Read More

Suissitude

Côte Ouest ou Côte Est pour implanter votre startup sur le marché US ?

swissnex  - US market entryLa réponse à cette question va vous être fournie dès septembre 2013. Pour allez découvrir ce marché de plus de 311 millions d’habitants qui fait tant rêver, le  Swissnex de San Francisco et de Boston viennent à votre rencontre.
En effet les équipes qui peuvent vous ouvrir les portes de ce gigantesque marché, viennent à vous dès le mois de septembre 2013. Pas besoin de faire un long périple, de payer l’ESTA, de laisser à l’entrée du pays les empreintes de ces 10 doigts (de main, mais les pieds c’est peut être pour bientôt 😉 et l’empreinte de votre iris (ah Prism quel beau programme technologique 😉 pour découvrir les atouts de ce marché captivant. Le Swissnex de San Francisco et de Boston  viennent ensemble à votre rencontre. Oui vous avez bien lu, les équipes des 2 head office, la côte Ouest et la côte Est réunie.
Votez pour votre ville suisse afin que leur roadshow s’y arrête !

Déjà ces spécialistes présents aux Etats Unis toute l’année pourront vous donner tous les détails de leurs programmes lors de la Startup Fair de Zurich, le 17 septembre 2013 ou ils ont un stand.
Mais ensuite ils vont faire un tour de Suisse à travers 5 villes, pour vous rencontrer. Et c’est là que vous intervenez. Il faut voter pour la ville ou vous souhaitez que ce roadshow s’arrête. Vous pourrez ainsi tout savoir de l’écosystème et ils sauront vous donner envie de faire ce pas de géant et vous indiquez les bonnes méthodes pour vous confronter  avec succès à ce monde plein d’énergie et d’opportunités.
Votez pour votre ville dès maintenant !

Start-up suisses

Paris pense Start-Up, la Suisse aussi mais doucement.

Créer des entreprises dans le secteur des nouvelles technlogies et quelque chose qui commence à démanger les responsables français et parisien. Ainsi Fleur Pellerin (Ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique, ouf 😉 a laissé entendre il y a peu que la Halle Freyssinet (Paris 13e) serait le lieu d’implantation du quartier numérique de Paris et accueillerais jusqu’à 1 000 start-up.

Bertrand Delanoë qui est un maire adepte du mariage pour tous, lui, a souhaité marier sa ville avec celle de San Francisco. C’est une convention de coopération axée sur l’économie numérique et les villes intelligentes (smart cities) qui doivent faire en sorte que ces 2 villes vont devenir « digital sister cities ». Elles vont par exemple coopérer sur la création de solutions comme la gestion du trafic, l’énergie, la mobilité…L’INRIA ( Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique, Paris) et le CITRIS (Center for Information Technology Research in the Interest of Society, UC Berkeley) ont lancé un programme commun. (La suite de l’article sur Frenchweb).

Bon la Suisse, on ne se laisse pas faire 😉 … même si l’environnement que décrit Le Temps.ch dans un de ses derniers articles semble favorable. Sans avoir copié les réussites de la Silicon Valley, l’essor des startup est à noter dans ce petit pays, mais la concurrence bouge, comme on s’en aperçoit. La Suisse est en tête de l’innovation au niveau mondial, certes, mais il faut lire l’animation sur le site du Temps.ch pour découvrir les nombreux autres aspects, notamment qu’on crée moins d’entreprises en Suisse qu’aux USA, ça ce n’est pas une surprise, mais même qu’en France ??

Silicon Valley et la SuisseLa suite de l’intéressante animation qui compare principalement la Suisse et la Silicon Valley est à découvrir sur le site du Temps.ch (il faut seulement être inscrit) grâce à cette géniale solution qu’est Prezi;)

Silicon-Valley et la Suisse

On apprend aussi sur Avenir Suisse (auteur de cette comparaison) qu’un suisse sur 5 serait millionnaire. Ben alors on s’embourgeoise doucement en croquant son carré de chocolat ? ;). Allez les placards des EPF [Z+L] (et St Gall n’est plus très loin), sont plein de trésors que l’on veut voir sortir et financer 😉

Lift ConférenceSuissitude

Urban Challenge. Comment faire battre le coeur des villes ?

Comme l’indique le nom de ce concours « Urban Challenge« , c’est l’espace urbain qui est concerné. La ville, mégalopole, municipalité, agglomération, induisent une notion de foule, de transport de personnes qui se croisent et échangent des informations et des données entre elles ou avec les services de la ville.
C’est sur cette base et dans la continuité de l’expérience de « Genève Ville Vivante » que l’Urban Challenge 2013, propose librement à des participants du monde entier de s’approprier les données de mobilité de trois villes, Genève, San Francisco et  Zurich pour en faire une oeuvre d’art ou une création informatique.
Ce concours a été lancé lors de Lift Conférence le 8 février 2013. Il sera présenté le 23 février à San Francisco et verra le jury élire le meilleur projet le 6 avril toujours à San Francisco. Les projets sont à remettre le 31 mars 2013 au plus tard. (voir le site Urban Challenge-Genève-San Francisco-Zurich, pour toute les infos)

Urban Challenge-Genève-San Francisco-Zurich

Les données de mobilité, vraie richesse pour la ville
Les données mises à disposition par les 3 villes précitées sont celles qui concernent la mobilité des citoyens. Sur Genève c’est TPG, l’opérateur des transports publics de la ville de Genève qui va communiquer ses données. Celles-ci appartiennent à ce nouveau monde qu’on appelle l’Open Data. Ce sont des informations qui sont générées par le comportement des personnes lors de leurs interactions avec des services publics, ou lorsque des objets communiquant sont mis en relation entre eux. Dans le cas de TPG, ce sera ce second cas de figure qui est concerné. Aucune donnée personnelle ne sera mise à disposition, seul les trajets, les durées d’attentes, les identifiants bus seront proposés.

Bien sur cet exercice a comme finalité la création d’oeuvre d’art. Mais les différents travaux qui vont être générés auront une grande valeur pour les TPG ( dont la côte d’amour n’a pas l’air au maximum chez les Genevois;) pour comprendre les attentes de leurs clients et faire évoluer leurs services. C’est tout l’enjeu des évolutions urbaines.
C’est également une manière de mettre la technologie au service de la démocratie, de se réapproprier nos données qui pourront trouver une nouvelle expression dans la rue, ou dans l’espace numérique, et de permettre donc aux communes de mieux comprendre les enjeux de la mobilité urbaine.

Urban Challenge-Genève-San Francisco-Zurich

Un challenge relevé
Les 3 villes choisies font partie de la même tranche en terme de bassin de population (entre 500 000 et 1 000 000 habitants). Genève profite de Lift Conférence et de ce concours pour renforcer sont profil de ville innovante, se lancer dans ce qu’on appelle l’économie créative, et mettre en retrait son image de ville « carrefour de diplomates ». Zurich continue à développer ses actions dans l’Open Data pour lesquelles la ville a beaucoup d’ambition. San Francisco apporte son vivier de start-up, et pars avec un léger avantage. Cela fait plusieurs années qu’elle participe à ce genre de concours, contrairement à Genève notamment.

De l’Open data pour de l’Open création
Si la date de programmation des résultats est d’ors et déjà fixée au 6 avril, la présentation du travail victorieux n’est pas encore définie. Cela dépend en effet de ce qui sera proposé. La création est libre à partir des données récupérés. Il n’y a pas de contraintes de format. Les données récupérées dans le cadre de ce challenge peuvent être croisées avec d’autres (voir le site Urban Challenge pour cela). Que vous soyez designer, programmeur, développeur, scientifique, artiste,
au masculin comme au féminin, vous êtes invités à relever ce défi : traiter, trier, fusionner, associer, comparer, créer.
Toutes les infos sur le site Urban Challenge-Genève-San Francisco-Zurich

Lift Conférence

Lift Conférence 2013, 6.7.8 février 2013

Lift Conference c’est un peu le lieu ou se rassemble ce que l’on pourrait appeler les « Smart Brain ». (en analogie avec les Smart Grid évoquée dans le post précédent 😉
Evènement « ascensionnel », il rassemble des conférences haut de gamme ou s’exposent les visions les plus pointues sur les bénéfices de l’innovation , les influences économique et sociales de la digitalisation de notre société et les nouveaux usages des technologies numériques. Il y lieu le 6.7.8 février 2013. Chaque année…

Lift Conference 2013
Lift Conference accueille plus de 1.000 participants de 30 pays, dont 70 journalistes et blogueurs (dont j’ai la joie de faire partie en 2013;). On en ressort toujours plus intelligent que l’en y est entré. C’est l’effet ascensionnel.
En France on a Le Web et son Omni-médiatique Loic le Meur (présent aussi à Londres), Lift Conference Genève à sa communion et sa ferveur autour des technologies numériques, ses intervenants de haut vol, et sa mémorable fondue (Lift Conference est aussi présent à Marseille).
Vous en connaissez beaucoup d’endroit ou on peut, en dehors des conférences, assister à une « battle » concernant l’Open data des villes comme San Francisco, Genève, Zurich. Le hackathon qui opposera ces 3 villes, le nouveau et l’ancien monde ;), dans une vision technologique et artistique, démarrera au cours de Lift Conference 2013. Découvrez le projet sur le site Urban Data Challenge.

Mais, il y a aussi le start-up Challenge de Procter&Gamble, la Venture Night, les workshop, les conférences sur l’évolution des modes de travail grâce aux nouvelles technologies, et la découverte des dessous technologiques du monde du…X. Si si, c’est au programme ;). Lift Conference.

Cet événement de 3 jours est idéal pour confronter ses idées, découvrir de nouveaux horizons et participer à des ateliers interactifs ainsi qu’à un networking international. Les tickets Lift Conference 2013 sont disponibles ici.

Actualité

Becoming an entrepreneur : The Book

Partant du principe qu’un bon dessin et plus explicite qu’un long discours, voila la proposition de Funders and Founders de San Francisco : devenez co-créateur sur la plate forme KickStarter de leur livre qui présente les enjeux de la création d’entreprise en quelques infographies.

Les infographies vous intéressent ? Découvrez le site easel.ly. Vous pouvez réaliser vos propres infographies en ligne.

becoming an entrepreneur

Suissitude

Flash back sur l’Orange Blogger Bus

san francisco et la silicon valleyVoici quelques pages web de synthèse concernant le Blogger Bus Tour qui rassemblait sous l’égide d’Orange, une équipe d’une dizaine de blogger de toute l’Europe pour faire le tour de la Silicon Valley. Tous les articles réellement passionnants publiés par les différents participants au Blogger Bus Tour sont sur le blog d’Orange : articles Blogger Bus Tour
Eric Dupin en fait sa synthèse sur son blog Presse-citron et propose 5 clés pour mieux comprendre l’écosystème de la Silicon Valley.

Suissitude

Swissnex, pour conquérir la Californie

Swissnex San FranciscoBien sur quand on parle de la Silicon Valley à un jeune entrepreneur ou à un créateur de start-up, il y a autant de lumières qui s’allument dans ses yeux qu’il y en a qui brillent sur le Golden Gate. Il n’y a pas que des lumières. Si on regarde bien, il se dresse aussi en filigrane le visage de Benjamin Franflin. Vous savez celui que l’on voit sur les billets de 100 dollars US.
Mais pour ne pas se prendre un ippon d’entrée (Mark Zuckenberg lui dit ipo ;), il faut écouter les conseils des personnes sur place qui vont pouvoir vous aider à saisir l’opportunité de venir dans cette vallée magique à bon escient. La Suisse a son équipe la-bas. C’est Swissnex San Francisco (présent aussi à Boston). Cette équipe de Guillaume Tell va vous aider à viser le coeur de la pomme du succès (pomme en anglais se dit Apple ;), pour trouver le bon moment, les bons relais, et lancer votre entreprise dans cette région avec le maximum de chance de réussite. Ne croyez pas que parce qu’il s’agit de la Californie  le kit n’est constitué que de crème solaire et d’une paire de tongs. Ce n’est parce que le dresscode est plus t-shirt que costard, que vous ne pouvez pas vous prendre une veste en y allant la fleur au fusil.
La démarche est sérieuse, et pour inciter à réfléchir et à agir le Swissnex San Francisco vient en Suisse au cours d’un « November Road Show ». Du 12 au 16 Novembre 2012, Gioia Deucher et Cyril Dorsaz vous ferons faire une plongée virtuelle dans l’écosystème de la Silicon Valley pour que vous puissiez programmer un projet de démarrage de votre société là-bas avec toutes les clés du succès en main.
Un petit tour s’impose;). Pour s’inscrire c’est juste ici : Swissnex Road Show.

Start-up suisses

Smallrivers devient grande !

Logosmallrivers Smallrivers est la startup qui a le max de buzz en ce moment. Après avoir pris des sous à Xavier Niel ( Iliad-Free), gagné un prix lors de l'évènement LeWeb10, la voila qui augmente son capital de de 2.1 millions de $, grâce à l'apport d'un pool de 3 investisseurs.
Le projet se développe brillament dans toutes les directions. Coté emploi, cela recrute ( surtout des ingénieurs), coté géographique cela se déploie du coté de la Californie à San Francisco, proche de la Swisslicon Valley, heu pardon, Silicon Valley… l'autre pays de la high tech ;), et coté technologie, cette solution de création de journeaux depuis les flus rss, va intégrer les sématiques asiatiques, et notamment la langue japonaise.
AlpIct explique que "Le service paper.li, permet de créer et de partager un journal sur mesure à partir de contenus de Twitter ou de Facebook, ceci en fonction d’un mot-clé ou du réseau d’un utilisateur. Le système agrège principalement des articles de presse et des notes de blogs qui ont été mis en évidence sur les réseaux sociaux. Quelque 140′000 sites paper.li, accessibles à tous, ont été créés, 800 à 1000 nouveaux titres étant constitués chaque jour. Au total, plus de deux millions d’utilisateurs sont aujourd’hui enregistrés, la moitié provenant des Etats-Unis où le service jouit d’une forte popularité."  Voir l'article complet sur AlpIct.ch .
Belle réussite qu'on espère voir aussi progresser en notoriété. J'ai des amis qui l'utilisent sans savoir que c'est une solution suisse, sortie des entrailles de l'EPFL.