start-up suisse
Actualité

Plonger dans le grand bain de la rentrée

Si la majorité des personnes souhaitent désormais dérouler leurs serviettes de plage sur le sable chaud, le créateur de start-up lui souhaite travailler le déroulé de son business plan. Quand le citoyen rêve de glisser des glaçons dans son Pastis pour prendre un apéro bien frais, l’entrepreneur pense à faire son chauffer son pitch pour réussir sa prochaine levée de fonds. La période de l’été, introduction à une rentrée souvent redoutée, reste un moment ou on peut penser aux vacances, retrouver sa famille, consulter les vidéos des différentes conférencesRead More

Viva-Technology-2017 - innovation- start-up
ActualitéVivatech-Paris

Viva Technology a accueilli 60000 visiteurs Porte de Versailles

A Viva Technology il n’y a pas eu d’abstention. Ce fut plutôt l’inverse avec plus de 60000 visiteurs en 3 jours, la particularité de ce salon étant d’ouvrir sa dernière journée au grand public. Plus de 500 speakers internationaux et plus de 6000 startups ont été présents. On y a vécu une sorte d’effervescence pétillante et bruyante (hélas, ce lieu est très mal insonorisé) avec un programme gargantuesque d’animations, de pitchs, de démos, de conférences. Dans ce monde tech et digital, il ne fallait pas égarer la feuille de papier ci-dessous, sinon vous aviez plus de risques d’errer dans un monde inconnu que si vous participiez à Koh Lanta (@MyTF1 Lab était présent).

Viva Technology-2017 - innovation- start-up

Pour ceux qui connaissent le volume de ce hall 1 de la Porte de Versailles, rien que ce plan donne une idée de l’évolution technologique auxquels certains secteurs de l’économie sont confrontés. Dans ce lieu se déroule le Salon du Livre qui occupe désormais à peine les 2/3 de cette surface. Ici  chaque mètre carré se trouve occupé par une Read More

ID 17 -innovation digitale
Actualité

ID17, le grand prix de l’Innovation Digitale vous attend !

ID 17, c’est le  Grand Prix de l’Innovation Digitale organisé par Petit Web. Ce prix récompense depuis plusieurs années des initiatives innovantes dans de nombreux domaines. C’est un moyen simple et gratuit (pour le premier dossier, au delà c’est seulement 400 €) de gagner une visibilité auprès de tout l’univers #tech ou #communication en France et au delà.  Je vous l’avais déjà présenté l’année dernière, et je tiens à continuer à vous informer au sujet de cette possibilité.

Le Grand Prix de l’Innovation Digitale s’étend sur 7 catégories. Campagnes de communication innovantes, réalité virtuelle ou augmentées, chatbots, data intelligence, nouveaux services BtoB et BtoC, projets culturels ou de Read More

seed-night-2017- EPFL - Rolex learning center
Actualité

En Suisse on imagine des technologies douces pour reconstruire ou soigner le corps humain

La Seed Night 2017 s’est déroulée au Rolex Learning Center, bâtiment aux lignes courbes, posé comme une oeuvre d’art contemporain au bord du lac Léman. 400 personnes avaient répondu favorablement à cette invitation pour découvrir les startups et s’étaient inscrites, créant une forte affluence. Elles ont pu suivre les temps forts successifs de la soirée, qui formaient un programme de haute volée, intéressant les profils d’entrepreneurs, d’investisseurs, de mentors, de leaders de l’industrie, composant cette assemblée réunie. L’ambiance conviviale à l’esprit de découverteRead More

StationF - start-up - incubateur-paris
ActualitéStationF

Station F lance son programme Fellowship pour les startups du monde entier

Bien sur quand on sort de l’EPFL, on se dit qu’il n’y pas meilleur emplacement que celui-ci pour parler innovation et voir le monde en grand. Les discussions avec @Jordi qui emmène les Venture Leaders dans un beau voyage en Chine en juin 2017 lors de la Seed Night 2017 l’on montré, tout comme le moment de convivialité partagé avec un VC suisse implanté en Chine et qui lève des fonds chinois pour financer des startups suisses. Sa démarche cible celles qui sont liées ou sont une spin-off d’un centre de recherche. L’EPFL là encore se trouve bien placée. Il y a également les startups rencontrées lors de cet événement, sur lequel je reviendrais. Mais pour ceux pour qui l’Asie ou la Silicon-Valley n’est pas encore un axe stratégique, ou encore un peu loin pour un business naissant, on se permet de leur Read More

LeadersParis- 2017 - start-up
Actualité

LeadersParis a fait souffler l’esprit de la jeunesse pendant 2 jours à Paris

Dans ce quartier latin à l’âme estudiantine, de nombreux jeunes accueillaient les milliers de visiteurs qui venaient prendre l’air de la Silicon-Valley à la Mutualité ou se déroulait l’épisode 2017 de LeadersParis. Dans ce lieu aux multiples salles, qui a bien pris la tendance numérique en marche, le HubForum se déroule également en cet endroit, l’esprit était à une décontraction toute californienne, loin du bruit que provoque un concert des américains de Metallica. Oui, ce groupe de hard-rock est venu en ces lieux comme me le révélait un journaliste de la presse Suisse présent également. Aujourd’hui, pas de vieux bikers, mais beaucoup de jeunes « volonteers », qui représentaient une des pièces de l’organisation de LeadersParis, et participaient au bon déroulement de cet événement. L’autre pièce maîtresse de l’organisation étaient les partenaires tant dans l’organisation comme Havas, (Viva Technology se monte avec Publicis, LeadersParis avec Havas), Microsoft, Bnp-Paribas et bien d’autres. Coté restauration on profitait des saveurs du café Kawa ou des céréales de Dear Muesli dès le matin, ce qui permettait de Read More

Financial Times - 1000- Europe
Actualité

Le Finantial Times publie son rapport sur les plus brillantes entreprises en Europe

A l’heure ou le  « famous french » VC, Jeff Clavier, viens faire un tour à Paris dans le cadre de  LeadersParis, et présenter son bilan des tendances à suivre et ou il nous montre qu’il a actuellement une certaine réserve au sujet de la Silicon Valley, le Financial Times publie son FT 1000. Il s’agit d’un rapport sur les sociétés à croissance rapide en Europe. L’ambition de ce document est de mettre en avant les entreprises européennes innovantes dont la croissance rapide sera la force motrice de l’économie européenne au 21ème siècle, générant des emplois et montrant la compétitivité en Europe. Le dossier répertorie 1000 entreprises en Europe qui ont enregistré la plusRead More

Silicon Valley - Venture Lab
ActualitéSwisscom Startup ChallengeVenture Leaders

La Silicon-Valley n’a jamais été aussi proche des start-up suisses

La liaison  entre les start-up suisses et la Silicon-Valley est toujours aussi intense en cette année 2017. D’abord parce que les 10 Venture Leaders Tech s’ y trouvent en cette fin du mois de mars. Ils  se sont livrés à l’exercice du pitch devant de nombreux VC, ont participé à de multiples événements passionnants et visité San Francisco accompagné par @jordi, qui est devenu comme le montre les photos à découvrir ici, le spécialiste technologique de la perche à Selfie ;). Ils ont pu profiter des installations présentes dorénavant sur le Pier 17 qui rassemblent tous les servicesRead More

venture Kick
ActualitéStart-up suisses

Venture Kick 2017 livre ses résultats. Cette année la sécurité passe le mur du son.

Venture Kick est un fond d’amorçage qui permet d’apporter un premier financement et un réseau de professionnels pour aider le lancement d’une belle idée lancée par une start-up issue des universités suisses. Après 3 étapes, les projets les plus convaincants obtiennent une dotation de 130 000 CHF, ainsi que des sessions d’accompagnement.  Venture Kick prend une participation dans les start-up ayant réussi ces trois étapes, mais s’engage à ce que le produit de la vente de ces parts soient exclusivement réinvesties dans le soutien aux prochaines générations d’entrepreneurs.

Depuis le lancement du programme, 463 start-up ont bénéficié d’un soutien financier à hauteur de CHF 18.650.000 (jusqu’à CHF 130.000 par gagnant(e)s, pour un volume d’investissement de CHF 1.347.000.000. Les start-upRead More

Viva Technology 2017
Actualité

Viva Technology 2017 ouvrira ses portes en juin !

Viva Technology 2016, avait été un beau succès pour un événement lancé en France avec un délai de préparation relativement court, puisqu’il avait été monté en 6 mois. Il était devenu un symbole fort de cette ferveur pour le monde des startups, qui perdure avec encore plus d’actualité en 2017. Viva Technology se déroule cette année en juin. Il va prendre la suite de Leade.rs, le nouvel événement de Loïc Le Meur et se déroulera quelques mois après le lancement de la Station F, la plus grande pépinière de start-up dans le monde.Read More

Poken - NFC et valeur ajoutée pour l'événementiel
ActualitéStart-up suisses

Poken solution à valeur ajoutée pour l’événementiel, rachetée par l’américain GES.

C’est depuis Las Vegas, que la nouvelle est tombée. Dans cette capitale du jeu, nous avons assisté à un coup de Poker, non pardon, un coup de Poken. En effet la start-up suisse a été rachetée par le groupe GES, spécialiste américain de l’événementiel.
Bien sûr au vu des chiffres, GES ( 3000 salariés) appartient à un groupe coté au NYSE, VIAD (prononcer vee-ahd) qui fait 1 milliard de $ de CA, Poken change donc d’univers. L’ex start-up suisse rejoint l’équipe d’intelligence événementielle N200 | GES, un des départements du groupe. Le nom de Poken ne disparait pas complètement car le nom de produit Poken 360 ° subsiste dans la large gamme de services proposée. Dans l’article évoqué par Bilan, le montant de la transaction est resté confidentiel. Le fondateur et PDG de Poken, Stéphane Doutriaux, et l’équipeRead More

HEG-Genève
Actualité

La HEG Genève a lancé un CAS sur la création d’entreprise

Orientée sur la pratique et en lien étroit avec l’écosystème romand, cette formation continue vise à donner les outils nécessaires au succès d’une création d’entreprise. Débutant à fin avril, ce CAS en création d’entreprise veut aider à éviter les erreurs. Vous pouvez vous inscrire jusqu’au 7 avril. Le nombre de places est limité.

Une formation pour maîtriser les risques de l’entrepreneuriat

Aujourd’hui, nombre de personnes ont envie de devenir entrepreneur. Cette aventure permet en effet de s’exprimer et de se réaliser. De tracer son propre chemin, voire de contribuer à changer le monde. Voilà pour le côté personnel. A un niveau plus large, l’entrepreneuriat est au cœur du renouvellement économique de la société et de la création Read More

leade_rs event startup Silicon-valley à Paris
Actualité

Leade.rs amène la Silicon Valley à votre porte et vous attend !

Le retour de Loic Le Meur à Paris, avec Leade.rs ne pouvais pas passer sous silence. Si les plus jeunes le connaissent peu, n’exagérons rien il n’est pas de la génération Bill Gates, vous pouvez quand même vous souvenir de ses nombreuses créations d’entreprises en France puis dans la Silicon Valley, et notamment de l’event Le Web.

Le Web a très bien fonctionné au début des années 2000, avant de changer de propriétaire. Il avait rencontré un succès incontestable. Ces conférences avaient permis au monde économique et aux décideurs politiques de faire leur apprentissage d’internet et de découvrir Aubervilliers. Les start-up étaient bien sûr présentes et parmi les Suisses quiRead More

Barcelone- GSMA -2017
ActualitéStart-up suisses

Au Mobile World Congress, les startups suisses tiennent haut le pavillon de la technologie

Le GSMA de Barcelone est le territoire de prédilection pour tous les acteurs du monde du sans fil (sauf Apple). Le Mobile World Congress s’y déroulera très prochainement du lundi 27 février au jeudi 02 mars 2017. Ce rendez vous incontournable du MWC qui se tient depuis 2007 dans le centre du FIRA qui prend pour l’occasion l’allure d’une immense boite de nuit, tellement il y a de lumières, de musiques et de danseuses sur scène. Chaque année les constructeurs y vont de leurs révélations.  Celles ci prennent souvent la forme d’une fonctionnalité aux capacités augmentées. Mémoire, photo, sécurité, sachant que même le nom subit cette inflation en ajoutant une unité au matricule du modèle précédent.

Entre opérateurs et constructeurs les startups suisses sont une bonne occasion de s’aérer l’esprit

Si vous êtes présents à Barcelone vous serez donc au milieu de la planète mobile. Vous pourrez découvrir tout cet univers de la communication et des réseaux un peu comme Thomas Pesquet englobe l’univers depuis la station orbitale. Néanmoins cette année vous chercherez en vain parmi les 200 000 m2 du salon le prochain Samsung. La présentation du dernier ayant été suffisamment explosive pour que tout le monde l’aie encore en mémoire, le futur modèle sera présenté ultérieurement. Xaomi, le constructeur chinois fera également défaut, alors que Sony présentera avant tout des modèles moyens de gamme. Mais si vous êtes déjà équipé coté smartphone, que vous avez rangé la montre connectée dans un tiroir ou trouve déjà d’anciens gadgets ( la tablette l’y rejoindra t’elle un jour ? ) il vous restera du temps pour découvrir les startups Suisses présentes lors de ce méga-salon.
Pour les découvrir, la formule magique à conserver dans un coin de votre mémoire est Hall 8.1 Booth D60.  Ce n’est pas une boisson revitalisante à base d’eau des Alpes ou de Spiruline, mais l’endroit ou vous pourrez presque respirer l’air frais de la chaîne alpine et surtout découvrir les 13 start-up Suisses qui sont présentes au sein du Swiss Mobile World Congress.

Mobile - Barcelone- GSMA -2017

 

13 startups suisses spécialistes du monde du mobile à découvrir au pavillon Suisse

Mobile - Barcelone- GSMA -2017

Toutes ces start-up suisses sont présentées sur le site web créé pour l’occasion par le Swiss Global Entreprise, à l’adresse suivante swissmwc.com. Des formulaires y sont à votre disposition pour prendre contact directement avec ces entreprises. Je vous joins ci-dessous les liens vers leurs sites internet.

  • 42 Matters : App Store & Audience Data‎
  • Astrivis : mobile 3D software technologies
  • Beekeeper : The communication app for every single employee
  • CallCom :Swiss precision on Telecom services
  • ComfyLight : Automatic lighting and realistic light-based presence simulation for your home
  • FairConnect : système de Géo Intelligence
  • Fashwell : Visual search for fashion
  • GMS : We maximize your communication.
  • I-Effect : The fastest apps in the world
  • Kitewalk : We add geo-intelligence to your business
  • NewVoice : Efficient communication in emergencies and reliable personal safety
  • Orbiwise : Official Supplier of the NextGen Operators
  • PlanetIntus : The mobile indoor positioning specialists

Vous serez étonné de la diversité des solutions proposées par ces babies-companies. Bien sûr elles sont rattachées ou s’appuient à une apps mobile, mais elles délivrent de nombreux services autour. Alors n’hésitez pas à leur rendre visite dans ce hall 8. Rien que là vous pourrez parler Anglais, Français, Allemand et Italien. En vous promenant dans le reste du salon vous pourrez vous entraîner à dire bonjour en chinois, japonais, suédois ou encore russe et bien sûr espagnol.

Mobile - Barcelone- GSMA -2017

Paris Fintech Forum Swiss Startups
ActualitéStart-up suisses

La Fintech-tonique des plaques bouge les lignes du monde de la finance

Ainsi le Paris Fintech Forum a fermé ses portes ce jeudi 26 janvier dernier, après 2 jours pendant lesquels les colonnes du Palais Brogniart ont ressenti des vibrations qui leurs ont rappelé le bon vieux temps (pour  elles), celui d’avant l’ère numérique. La cote de cet événement est au plus haut et les nombreux intervenants renommés pouvaient constituer une équipe de haut vol dans la finance française et internationale, même si certains commencent à sentir le contre effet d’une décote. Les primaires et prochaines élections ont tendance un peu à dévitaliser les membres d’un gouvernement sortant.

Paris Fintech Forum Swiss Startups

Les interventions étaient plutôt enthousiastes et optimistes, avec parmi celles-ci un réflexe communautaire amusant puisque le gouverneur de la Banque de France n’a pas souhaité faire la totalité de son intervention en anglais (langage du PFF17 comme des précédents) sous le prétexte (officiel ?) qu’on était en France. Les plus anciens ou les jeunes encore respectueux de l’histoire ont pu monter et passer le main sur le velours préservé de la corbeille, installée à l’étage, disposée comme une relique et qui coule aujourd’hui des jours heureux dans un calme quasi absolu qui doit la changer des vociférations et des voletages nerveux des bouts de papier des siècles précédents. Les algorithmes des THF l’ont remplacée sans états d’âmes accumulant leurs raisonnements mathématiques en séquences de millisecondes.

Paris Fintech Forum Swiss Startups

Telle une équipe de basket les Fintech Suisses étaient présentes pour se glisser sur le parquet de la réussite

Plus de 120 startups de 25 nations différentes présentaient lors de courtes séquences de pitch leurs entreprises dans des domaines très différents comme la Reg Tech, le Wealth Management,  le Payment et bien sur celle qui fait fantasmer tout le monde la Blockchain. Ce nom possède dans ses 2 syllabes toutes les significations d’un mystère qui se pare des vertus de Turing ou des troubles d’ Ali Baba et des 40 voleurs. Les startups suisses étaient présentes au nombre de 5, formant un 5 majeur comme au basket, intervenant dans des conférences aux différents coin du Palais, pitchant sous des plafonds à caissons richements décorés et faisant la promotion de leurs solutions devant des petits stand en bois, ou certain avait choisi de faire flotter le drapeau de la Confédération.

J’ai eu le plaisir de discuter avec ces représentants de la Fintech Suisse, comme Alexandre Gaillard d’InvestGlass, dont la solution de roboadviser permet au conseiller en patrimoine d’augmenter la valeur de ses conseils, ou Sylvain Berthollus, qui a choisi la Suisse pour lancer Cash Sentinel, plateforme de transaction sécurisée entre particuliers pour l’automobile et les bateaux. Ceux là représentaient la partie romande de la Suisse. Zurich avait, comme souvent, une petite avance car la région présentait 3 startups. FinanceFox dont le CEO Julian Teicke, sur scène avec Thomas Buberl, le nouveau CEO d’Axa  a expliqué avec beaucoup d’assurance son business model qui modifie la façon de proposer des contrats du même type en Suisse et en Allemagne. <a href="http://www.qumram try this website.com/ » target= »_blank »>Qumram par l’intermédiaire de son CEO Mathias Wegmeuller a dévoilé avec une décontraction amusée que la Reg Tech a beau être une activité un peu cachée, elle est aujourd’hui vitale pour les organismes financiers. Derrière cette contraction exclamative dont la prononciation ressemble à l’éternuement d’un banquier traditionnel enrhumé, se cache des logiciels qui font un travail d’analyse et de sauvegarde afin que les organismes financiers respectent des législations tout aussi vitales pour eux, qu’elles sont totalement inconnues du quidam moyen, comme la MiFID2. Enfin Sonect a présenté une idée simple mais terriblement séduisante pour faciliter le retrait d’espèces en montrant qu’un simple tiroir caisse de magasin peut se transformer en distributeurs de billet, et cela tout à fait légalement bien sûr.

Paris Fintech Forum Swiss Startups
Invest Glass
Paris Fintech Forum Swiss Startups
Cash Sentinel
Paris Fintech Forum Swiss Startups
Finance Fox
Paris Fintech Forum Swiss Startups
Qumram
Paris Fintech Forum Swiss Startups
Sonect

Une belle diversité de solutions, de technologies et de situation. Sonect a démarré il y a juste 1 an. Chez InvestGlass, ils sont 3 ( c’est l’avantage d’engager des algorithmes). Qumram comprend 35 personnes, dont une bonne partie est située à Barcelone (ce taper à longueur de journée des devs liés à des réglementations complexes doit bien nécessiter d’avoir des compensations) quant à FinanceFox, ils sont déjà 100, répartis sur plusieurs pays dont la Suisse et l’Allemagne. Je reviendrais en détail sur chacun de ces acteurs de la technologie suisse, dont l’accueil fut à chaque fois agréable, ouvert et intéressant, et dont aucune de ces idées n’est à jeter à la corbeille, fusse t’elle celle du Palais Brogniart. 5 représentants qui étaient rejoint par un sixième, Swisslending, société de crowdfunding immobilière genevoise, qui ne venait absolument pas jouer les remplaçants, dont avec qui j’ai pu partager un moment entre 2 conférences, en compagnie de la représentante de l’Ambassade de Suisse, qui elle venait voir d’un peu plus près ce qu’était la Fintech.

Ce forum est un événement qui s’inscrit dans le mouvement ou les structures du Cac 40 et les grands groupes en général aiment bien regarder ces petites bêtes (ou start-up), qui viennent leurs prendre des parts de marchés, jouer le poil à gratter ou tout simplement les aider à faire bouger les lignes. Entre grands groupes et startups, suisse bien sûr mais pas que, la fintech-tectonique des plaques modifie ce puzzle géant des acteurs de la finance par de multiples frictions, initiatrices de changements.

Fintech Genève
Actualité

The Swiss Fintech Convention aura lieu le 2 février 2017 à Genève.

L’année 2017 qui commence, s’affiche avec un froid plutôt conséquent sur nos contrées tempérées, mais s’il y a bien un territoire qui voit une température à deux chiffres, c’est celui des Fintech. De gros événements se précisent dans le calendrier, comme évoqué dans le post Fintech précédent. Il ne faut pas oublier ceux de taille plus modeste, mais qui peuvent donner une vision plus concrète et sont facilement accessible comme le Swiss Fintech Convention, qui aura lieu à Genève le 2 fèvrier 2017.
Le programme est à une échelle humaine, l’événement dure une journée, et n’élude pas les réflexions qui dans ce domaine vont au delà de la technique ; la relation avec l’humain.

Digital, fintech et humanité

Plusieurs conférences auront lieu sur ce sujet, animées par Aline Isoz, nominée en 2015 pour le prix de la « Femme Digitale de l’année ». Ainsi elle vous apportera quelques convictions à la question « Peut-on être Suisse et digital ? « . Moi, je dis oui, mais ce n’est que mon point de vue.  Alors que les entreprises intègrent de plus en plus la transformation digitale dans sa dimension culturelle et non plus uniquement technologique, quels sont les freins et les avantages pour la Suisse à l’ère des GAFAM et autres Pure Players? Sous l’angle d’exemples économiques ou environnementaux, Aline Isoz invite à réfléchir sur les fonctionnements “helvétiques”, et leurs incidences.
Vous aurez aussi une conférence pour savoir dans cet univers Fintech, concilier le digital et l’humain, et comment repenser l’organisation de l’activité financière.
Le programme et les billets sont disponibles sur le site TSFC dès le 6 janvier 2017.

Actualité

Le Paris Fintech Forum, fait le plein d’innovations pour 2017

Alors que la fin de l’année approche, les festivités et salons qui vont rythmer l’année 2017 se préparent. Les premiers sont déjà cochés en haut de la liste sur le carnet de bal des start-up, à commencer par le CES de Las Végas dès le  janvier et le Paris Fintech Forum les 25 & 26 janvier prochains.  Plus de 160 dirigeants de Banques, Assureurs, Telcos, Régulateurs et Fintech seront réunis sur les 6 scènes du Palais Brongniart à Paris pour échanger sur l’avenir de la finance digitale.

2 jours pour découvrir les startups et entendre les CEOs, présenter leurs visions du monde des fintech

Le Paris Fintech Forum ce sera durant 2 jours exceptionnels l’occasion de rencontrer un panel très large de startups en provenance de 28 pays. Certaines viennent de Suisse, bien entendu et on en remarque déjà 3 parmi celles qui vont intervenir durant cette session 2017.

  • CashSentinel :  leader Européen du paiement sécurisé entre particuliers
  • Finance Fox : solution de gestion de tous vos contrats d’assurances
  • Sonect : disruption des DAB
  • Qumram : solution qui capte toutes les interactions entre votre entreprise et vos consommateurs sur les canaux web, mobile et réseaux sociaux.
  • InvestGlass : une solution d’IA pour aider les conseillers financiers !

Ainsi parmi les 120 sessions de pitch qui auront lieu pour présenter la diversité des offres & innovations du monde de la finance à travers le monde, il y aura de belles innovations découvrir. Vous pouvez encore obtenir des billets pour le Paris Fintech Forum !

L’année dernière, on avait pu assister à la présentation d’Investglass, Go Beyond Investing ,

le surplus alimentaire incite a la création d'entreprise
Actualité

Le surplus alimentaire intéresse les startups.

Le gachis alimentaire est un réel désastre à notre époque ou nous devons veiller à mieux utiliser les ressources de la planète et aider son prochain à manger à sa faim. Heureusement la création d’entreprise s’intéresse aussi à cette question. Souvent jeune, ne sortant pas forcément d’une école de commerce (pour ces derniers, les Fintech ont des lumières qui les attirent), ces jeunes se penchent sur des problématiques du quotidien pour modifier le comportement des consommateurs, figés dans leurs habitudes de consommation. D’un coté, frôlant la facilité sous l’égide factice du progrès technologique, on peut coller le bouton Dash d’Amazon sur la porte de son frigo, pour commander d’une simple pression un produit défini (issu d’une multinationale), de l’autre vous pouvez réfléchir à votre acte d’achat en tant que citoyen et découvrir près de chez vous des produits tout à fait consommables, transformés à partir de fruits et légumes dont seul l’aspect visuel ne leur permettaient plus de trouver preneur.

A Berne une initiative lancée par des étudiants, devient une réelle entreprise de transformation alimentaire

2 expériences on eu les honneurs de la presse récemment. C’est 20 minutes.ch qui nous fait découvrir la volonté des jeunes étudiants en technologie de denrées alimentaires, de lutter contre la triste fin de déchets de fruits et légumes à Berne. Plus assez élégant pour être vendu, découpé et jeté une fois la partie visuellement acceptable consommée, ils ont imaginés de les transformer en jus de fruits. Les vitamines de ces aliment sont plus utiles au circuit du corps humain qu’à celui de la centrale de biogaz de la ville, même si elle permet d’apporter de l’énergie à un système de chauffage collectif. Ce groupe d’étudiants a développé sa marque, MUDA, véritable startup. La particularité de leurs jus est qu’ils contiennent tous des fruits et des légumes qui auraient dû finir à la poubelle. Après une phase de sourcing approfondie, la boisson commence à être distribuée dans des bars à la mode dans cette partie de la Suisse. Lire l’article sur le 20 Minute.ch. Une démarche qui est sans doute validée quand on voit ce qui se passe en Californie, ou on commence à ce dire que si la data est la vitamine virtuelle du marketing in ou outbound, la vitamine réelle est aussi une matière précieuse.

Aux USA, plusieurs startup se sont lancées sur ce secteur

Au pays de l’oncle sam, le commerce est ouvert tous les jours. Mais là aussi, si le produit n’a plus l’air brillant pour être vendu on le jette. Quelquefois un rayon de fruit et légume a du mal à conserver la brillance de celui d’un Apple Store, même si la pomme a, dans ces cas très différents, comme but d’améliorer notre bien être. Aux Etats-Unis, 40 % de la nourriture produite finit par être jetée. Le pays dépense plus de 218 milliards de dollars par an, soit 1,3 % du PIB, pour cultiver les fruits et légumes, les transformer en produits alimentaires, les transporter et les stocker alors qu’ils ne sont pas consommés, selon un rapport de l’ONG ReFED. Celle ci produit des guides qui grâce aux principes du Data Driven (bien connu des adeptes de la révolution digitale) permet de réduire ce gâchis. L’ONG est même persuadée de pouvoir réduire le gâchis alimentaire de 50 % d’ici 2030, si les personnes et les autorités se mobilisent. Cerplus, en est un des acteurs. C’est un site qui met en relation des agriculteurs avec des services de restauration et des fabricants de jus, de confitures ou de glaces. Full Harvest et Imperfect Produce, se sont également lancées sur ce créneau l’année dernière, et WTRMLN WTR et Misfits Juicery mettent au point des jus à base de fruits qui auraient dû être jetés. Lire l’article sur les Echos.

En France le recyclage se fait à vélo

A Paris un autre type d’initiative a vu le jour, toujours entrepreneuriale, mais elle est restée sous la forme associative. Biocycle permet de récupérer les surplus alimentaires et de les distribuer à ceux qui en ont besoin. Une sorte d’intermédiaire, mais sous un mode physique et dont les principaux outils ne sont pas des logiciels, mais des vélos. En effet Biocycle récupère chez des distributeur les produits invendus, puis les transportent grâce à des vélos spécialement aménagés à travers Paris jusqu’aux associations bénéficiaires qui les redistribuent. Sensibiliser le grand public à un mode de consommation alimentaire plus responsable est l’un de leurs engagements. Redonner sens à notre production alimentaire et à la manière de la consommer est un vrai acte citoyen.

La volonté de mieux consommer notamment des fruits et légumes bio, à quand même tendance à renchérir les prix de cette alimentation. Il est donc important de pouvoir les utiliser au mieux et à modifier un comportement de consommateur qui doit prendre conscience qu’une pomme peut être mangée ou bue en fonction de son cycle de vie. Ces initiatives ainsi que celles découvertes lors de la première session de lauréats du Mass Challenge montre que changer le monde n’est pas qu’une affaire d’algorithme, mais également d’être acteur de son quotidien.

Mass Challenge Switzerland
ActualitéStart-up suisses

Le Mass Challenge révèle sa première liste de lauréats en Suisse.

Le Mass Challenge, première session helvétique a rendu son verdict en ce début du mois de novembre 2016. Le Mass Challenge est l’accélérateur qui se juge le plus « Startup friendly », car il ne prend pas de participation au capital des startups soutenues. Depuis Boston son point de départ sur la cote Est, brillante ville du Massachusetts, l’organisme a essaimé au Royaume Uni, en Israel, au Mexique (donc avant la construction d’un éventuel mur 😉 ) et en Suisse au début de l’année 2016.

S’implanter dans un pays reconnu pour la sixième année comme le plus innovant du monde, alors que l’on a comme philosophie d’aider le développement de startups qui vont apporter des solutions améliorant l’existence est plutôt sensé. 450 dossiers venant de toute l’Europe on été déposés au mois de février pour tenter de faire partie de cette première vague. 70 d’entre eux furent retenu par le jury et purent suivre ce programme d’accélération du Mass Challenge, qui avec son expérience peut proposer les best practices en provenance des Etats Unis, d’Israel, du Royaume Uni, pour aider les startups européennes à faire grandir leurs projets. Les candidats sélectionnés ont pu ainsi travailler avec des mentors, des experts, rencontrer entreprises et associations pour faire mûrir leurs idées et s’améliorer dans l’exercice du pitch afin de convaincre, banquier ou VC.

Le Mass Challenge sélectionne 13 startups pour sa première session

Le Mass Challenge n’est pas un organisme trop superstitieux puisqu’il a décidé de présélectionner au terme de ces 4 mois, et parmi les 70 candidats initialement retenus, 13 startups. Elles se sont disputées les plus hauts honneurs et notamment la possibilité de se voir attribuer une part de la dotation de 400 000 de CHF. « We’d been excited to see how our 70 projects had grown during the past four months with a great number of achievements. The connexions with the mentor community were tremendous and we are confident in the interests for our region to host MassChallenge Switzerland for the years to come », indique Ian Roberts, CTO of Bülher, une des sociétés parties prenantes de la création du Mass Challenge en Suisse. Les 13 start-up sélectionnées proviennent de plusieurs pays mais la grande majorité appartiennent à la Suisse:

Suisse :
Aerotain
Darix
Fastree3D
Gait Up SA
homePad Solutions SA
Intento
SwissDeCode
TwentyGreen
Versantis
Xsensio

France
Sensorwake
machIQ Industrial Services Inc.

Angleterre 
Taste of Kenya

Sur ces 13 dossiers sélectionnées, on trouve 10 startups suisses, ce qui est assez logique, dont Fastree 3d ou Gait Up, présente pour cette dernière à Viva Technology en Juin dernier à Paris.  La santé et le bien-être sont des domaines bien représentés avec les startups suisses Intento, Versantis, Gait up, Xsensio, mais on notera également la présence du français Sensorwake, qui avec son réveil qui délivre dès poltron minet des douces odeurs choisies, se trouve déjà dans les rayons de Darty ou de Boulanger.
Le monde du food et de l’agriculture est aussi impacté, et de cela on ne peut que s’en réjouir. Si faire baisser la température autour du globe et maitriser notre empreinte carbone peut sembler à certain ésotérique et difficile à maitriser, surveiller son alimentation est de fait beaucoup plus à portée de main. Dans la short-list, les startups Twenty Green, SwissdeCode et Taste of Kenya, font partie de celles qui veulent améliorer notre alimentation au quotidien et protéger les ressources naturelles.

Et les vainqueurs sont :

Au terme de quatre mois d’encadrement, six entreprises, dont quatre suisses, ont été récompensées lors de la remise des prix qui s’est déroulée à Renens (VD). 2 prix de 100000 frs CHF ont été remis à Versantis et machIQ.  La première que l’on retrouve 36 ème dans la liste des 100 startups suisses est une spin off de l’ETH de Zurich. Elle propose une plate-forme pour le traitement des insuffisances hépatiques aiguës. La seconde machIQ travaille dans le secteur de l’industrie 4.0. Elle veut simplifier et accélérer la surveillance et la maintenance des machines de production grâce à une interface unique.
Après ces 2 principaux prix, 4 autres entreprises ont été récompensées et ont reçu 50’000 CHF.  Il s’agit de SwissdeCode qui a conçu une box pour déterminer la qualité et l’authenticité des composants dans produits alimentaires.
Xsensio travaille dans les nano-technologies et a imaginé un patch qui permet de récupérer les données biochimiques d’un individu de manière non invasive.
TwentyGreen produit un nouveau aliment probiotic pour le monde animal qui se révèle sain et éco-responsable.
TasteOfKenya est une start-up britannique qui veut modifier le circuit de vente du café et mettre les producteurs et les torréfacteurs directement en relation afin de rééquilibrer le marché en faveur des premiers.
Les sept autres startups de la liste ne reçoivent ni chèque ni subside, mais peuvent rester en résidence au Centre de Biotech de Genève jusqu’en Juin prochain et bénéficier du soutien professionnel de la Fondation Inartis.

A aujourd’hui les entreprises accélérées grâce au Mass Challenge ont levé plus de 1.4 billion de$, généré plus de 575 millions de CA et crée environ 50 000 emplois de manière directe ou indirecte.  Aucune raison que la Suisse n’en profite pas.

Le journal Le Temps a publié 2 papiers sur les 450 dossiers reçu par le Mass Challenge en Suisse,  ou l’expérience vécue par 2 startups suisses. D’autres articles de ce blog relate mon voyage à Boston et la rencontre avec le Mass Challenge aux Etats Unis ou à Londres.

 

Lausanne région: Prix PERL 2017
Actualité

Lausanne Région a ouvert les inscriptions pour le PERL 2017

Le PERL est un concours organisé par les 27 communes de Lausanne Région pour supporter les bonnes initiatives économiques de la région. 2017 verra donc se dérouler la 15 édition de ce concours qui a déjà vu récompenser plus de 55 entreprises depuis son lancement. Le principal gagnant se voit attribuer le Trophée PERL Lausanne Région d’une valeur de CHF 50’000.-. Les quatre autres lauréats recevront l’un des PERL dotés de CHF 10’000.- chacun. Les CHF 10’000.- restants seront remis, à titre d’encouragement, à des projets intéressants n’ayant pu être retenus. Comme vous l’avez constaté la somme représente un montant de 100 000 CHF, certes rien d’une levée de fond version Silicon Valley, mais une aide qui à l’échelle de l’Europe peut représenter un bon coup de pouce.

Le délais d’inscriptions courent jusqu’au 13 janvier 2017.

Lausanne région: Prix PERL 2017Les PERL sont destinés à toute entreprise PME ou PMI, existante ou en voie de création, active dans tous les secteurs économiques, domiciliée actuellement ou dans un futur proche sur le territoire de l’une des communes membres de Lausanne Région. Les PERL sont non seulement une récompense financière, mais aussi une large visibilité pour les entreprises ou les projets. Le règlement du concours est à disposition ici. Vous pouvez déposer votre dossier ou effectuer une « postulation » jusqu’au 13 janvier 2017 à 12h00. Outre l’enveloppe budgatiare remise à cette occasion, les partenaires du PERL, offrent différentes prestations complémentaires dont l’Adhésion gratuite à la CVCI durant 3 ans.
Cela permettra de voir briller un peu plus fort les lumières sur la rive droite du lac Léman qui pourront regarder avec un regard amusé les ombres qui s’étendent sur la rive opposée. Le concours récompense désormais 5 entreprises. A l’origine c’était 3, puis la région a poussé à 4. L’effort continue et on la félicite pour cette progression même si l’enveloppe reste pour le moment identique.Lorsque l’on regarde la liste des lauréats, on trouve de beaux noms de jeunes entreprises suisses, qui ont une résonnance même désormais à l’étranger, comme Tinynode, Flyability, Nanolive, Abionic, ou encore Bestmile, Jilion racheté depuis, et même L.E.S.S dont on connait le beau palmarès pour les Startup Award.
N’oubliez pas qu’une brasserie a été récompensée en 2012, ainsi qu’un fabricant d’authentique « coucou suisse romand », Suisse en 2014. Alors même si l’algorithme, l’IA ou la VR, n’est pas votre tasse de thé, vous avez votre chance ! Votre dossier peut être déposé jusqu’au 13 janvier 2017 à 12h00. Plus d’infos ici : Concours PERL