Raizers - crowdinvesting
CrowdfundingStart-up suisses

Raizers développe son crowdinvesting avec la banque Piguet-Galland

Le monde du financement participatif, connu initialement sous la forme de crowdfunding, voit apparaître de nouveaux acteurs qui utilisent le digital pour ouvrir de nouvelles possibilités d’investissements à des particuliers qui peuvent ainsi diversifier leur patrimoine. On connaissait sous ce terme de crowdfunding la possibilité d’aider le lancement d’un nouveau produit, en contribuant à son financement sur un mode plutôt don en échange d’une contre-partie. Il y a le fameux Kickstarter aux USA, le KissKissBankBank en France, le We Make It en Suisse. Quand on passe à l’étape d’investissement on parle plutôt de crowdinvesting. C’est sur ce secteur que se place Raizers. Dans cette activité on constate que des plateformes deviennent des partenaires de banques traditionnelles. Ainsi en ce qui concerne la plateforme KissKiss BankBank, elle vient « d’embrasser la banque » en se faisant racheter par la Banque Postale. Cela confirme que le financement Read More

ParisFinForum-swiss-startup -wefox
Start-up suisses

wefox veut dynamiser le monde de l’assurance grâce à sa maîtrise du mobile

wefox était en janvier dernier présent au Paris Fintech Forum. La startup suisse était présente sur scène avec plusieurs intervenants dont le nouveau CEO d’AXA Thomas Buberl. Une sorte de cohabitation polie, car les intervenants avaient d’un coté des relations d’affaires, tout en étant un peu concurrent par d’autres aspects. Le thème qui les rassemblait était consacré à ce que l’on appelle l’Assurtech et les nouveaux modes de commercialisation de l’assurance. S’il y a bien un secteur ou on pense encore papier c’est bien ce dernier. Contrat, police d’assurance, alinéa, mention légale, que de pages à tourner pour assurer un bien. Mais au cours de cet événement Fintech au sens large, certaines startups, dont wefox, voulaient nous aider à tourner la page de Read More

venture Kick
ActualitéStart-up suisses

Venture Kick 2017 livre ses résultats. Cette année la sécurité passe le mur du son.

Venture Kick est un fond d’amorçage qui permet d’apporter un premier financement et un réseau de professionnels pour aider le lancement d’une belle idée lancée par une start-up issue des universités suisses. Après 3 étapes, les projets les plus convaincants obtiennent une dotation de 130 000 CHF, ainsi que des sessions d’accompagnement.  Venture Kick prend une participation dans les start-up ayant réussi ces trois étapes, mais s’engage à ce que le produit de la vente de ces parts soient exclusivement réinvesties dans le soutien aux prochaines générations d’entrepreneurs.

Depuis le lancement du programme, 463 start-up ont bénéficié d’un soutien financier à hauteur de CHF 18.650.000 (jusqu’à CHF 130.000 par gagnant(e)s, pour un volume d’investissement de CHF 1.347.000.000. Les start-upRead More

Bilan - startup - 2017
Start-up suisses

Le Bilan est bon. C’est celui des 50 startups suisses sélectionnées dans lesquelles investir

On l’attend chaque année avec impatience. Un peu comme le Festival de Cannes ou la cérémonie des Oscars, (mais pas comme l’Eurovision, gardons un peu de respect pour nos entrepreneurs ; ) on attend CE numéro annuel de Bilan dédiée aux 50 startups dans lesquelles investir. C’est toujours l’occasion de découvrir les facettes quelquefois inattendues de ce petit pays, les ressources insoupçonnées (enfin maintenant de moins en moins) de nos écoles P.F. ( Lausanne, Zurich et les autres), les profils venus du monde entier qui se sont intégrés. Cette sélection est une sorte de « Palme » à elle tout seule qui permet de faire partager à des investisseurs, mais pas uniquement, des aventures Read More

Barcelone- GSMA -2017
ActualitéStart-up suisses

Au Mobile World Congress, les startups suisses tiennent haut le pavillon de la technologie

Le GSMA de Barcelone est le territoire de prédilection pour tous les acteurs du monde du sans fil (sauf Apple). Le Mobile World Congress s’y déroulera très prochainement du lundi 27 février au jeudi 02 mars 2017. Ce rendez vous incontournable du MWC qui se tient depuis 2007 dans le centre du FIRA qui prend pour l’occasion l’allure d’une immense boite de nuit, tellement il y a de lumières, de musiques et de danseuses sur scène. Chaque année les constructeurs y vont de leurs révélations.  Celles ci prennent souvent la forme d’une fonctionnalité aux capacités augmentées. Mémoire, photo, sécurité, sachant que même le nom subit cette inflation en ajoutant une unité au matricule du modèle précédent.

Entre opérateurs et constructeurs les startups suisses sont une bonne occasion de s’aérer l’esprit

Si vous êtes présents à Barcelone vous serez donc au milieu de la planète mobile. Vous pourrez découvrir tout cet univers de la communication et des réseaux un peu comme Thomas Pesquet englobe l’univers depuis la station orbitale. Néanmoins cette année vous chercherez en vain parmi les 200 000 m2 du salon le prochain Samsung. La présentation du dernier ayant été suffisamment explosive pour que tout le monde l’aie encore en mémoire, le futur modèle sera présenté ultérieurement. Xaomi, le constructeur chinois fera également défaut, alors que Sony présentera avant tout des modèles moyens de gamme. Mais si vous êtes déjà équipé coté smartphone, que vous avez rangé la montre connectée dans un tiroir ou trouve déjà d’anciens gadgets ( la tablette l’y rejoindra t’elle un jour ? ) il vous restera du temps pour découvrir les startups Suisses présentes lors de ce méga-salon.
Pour les découvrir, la formule magique à conserver dans un coin de votre mémoire est Hall 8.1 Booth D60.  Ce n’est pas une boisson revitalisante à base d’eau des Alpes ou de Spiruline, mais l’endroit ou vous pourrez presque respirer l’air frais de la chaîne alpine et surtout découvrir les 13 start-up Suisses qui sont présentes au sein du Swiss Mobile World Congress.

Mobile - Barcelone- GSMA -2017

 

13 startups suisses spécialistes du monde du mobile à découvrir au pavillon Suisse

Mobile - Barcelone- GSMA -2017

Toutes ces start-up suisses sont présentées sur le site web créé pour l’occasion par le Swiss Global Entreprise, à l’adresse suivante swissmwc.com. Des formulaires y sont à votre disposition pour prendre contact directement avec ces entreprises. Je vous joins ci-dessous les liens vers leurs sites internet.

  • 42 Matters : App Store & Audience Data‎
  • Astrivis : mobile 3D software technologies
  • Beekeeper : The communication app for every single employee
  • CallCom :Swiss precision on Telecom services
  • ComfyLight : Automatic lighting and realistic light-based presence simulation for your home
  • FairConnect : système de Géo Intelligence
  • Fashwell : Visual search for fashion
  • GMS : We maximize your communication.
  • I-Effect : The fastest apps in the world
  • Kitewalk : We add geo-intelligence to your business
  • NewVoice : Efficient communication in emergencies and reliable personal safety
  • Orbiwise : Official Supplier of the NextGen Operators
  • PlanetIntus : The mobile indoor positioning specialists

Vous serez étonné de la diversité des solutions proposées par ces babies-companies. Bien sûr elles sont rattachées ou s’appuient à une apps mobile, mais elles délivrent de nombreux services autour. Alors n’hésitez pas à leur rendre visite dans ce hall 8. Rien que là vous pourrez parler Anglais, Français, Allemand et Italien. En vous promenant dans le reste du salon vous pourrez vous entraîner à dire bonjour en chinois, japonais, suédois ou encore russe et bien sûr espagnol.

Mobile - Barcelone- GSMA -2017

top startup suisse
Start-up suisses

Top 100 des startups suisses, révélation le 14 septembre !

startup le portail des 100 start-ups suissesComme chaque année, les suisses s’organisent pour bâtir un palmarès bien en rapport avec le profil de ce pays, leader parmi les plus innovants du monde. Il s’agit de créer la liste des 100 startups suisses les plus innovantes. Organisée en collaboration avec le Handelszeitung, le journaliste Claus Niedermann, et Institut für Jungunternehmen, cette liste sera révélée le 14 septembre à Schlieren. Un compte à rebours qui pourrait paraître fastidieux, mais qui montre la diversité des innovations, la force de l’esprit d’entreprise dans ce pays qui mélange origine et langage, pour réussir chaque année à produire cette fameuse liste

Vous pouvez encore vous inscrire pour la soirée sur le site de VentureLab. Et comme en Suisse, on sait faire la fête de manière décontractée, on sait aussi qu’être entrepreneur ce n’est pas rouler dans les mêmes voitures que celles garées devant le palace Beau Rivage de Genève, le dress code est smart casual. De quoi ravir cette jeune génération !!

France -Switzerland
Actualité

La collaboration franco-suisse, ça déchire !

La collaboration Franco-Suisse, s’est plutôt bien passée le week-end dernier. Question sport tout le monde (ou presque) a été à l’heure du succès. En suivant les affaires du ballon rond, les deux équipes se sont équitablement partagés les points permettant à chacune d’entre elles de pouvoir continuer son chemin dans sa partie de tableau. On note simplement que la pression subie par les équipements a semblé moins douce que le traitement fiscal accordé au tennisman français établi sur l’autre rives du Léman. En effet le maillot suisse a subit les outrages des chicaneries des footballeur français.

maillot

Ce qui a donné de bonnes pistes de réflexions à l’EPFL (et une très bonne vanne de Shaqiri !), qui pourra aussi faire travailler ses équipes de recherche sur le ballon, qui lui a fait psshitt en plein match, un peu comme les promesses des hommes politiques en conférence de presse.France -Switzerland

Coté compétition automobile, le suspense a été à son comble. C’est un équipage composé d’un pilote français, Romain Dumas,  d’un pilote allemand Marc Lieb et du pilote suisse Neel Jani et qui a terminé premier des 24h du Mans en doublant la Toyota leader durant toute la course mais dont le moteur s’est fait hara-kiri dans le dernier tour. Sébastien Buemi, pilote suisse de la Toyota était lui installé dans le mauvais baquet ce week end.
France -Switzerland l’Euro 2016 va maintenant passer au choses sérieuses, avec les matchs à élimination directe. Cela va encore donner quelques affluences sérieuses à la House of Switzerland, installée au Wanderlust du 10 juin au 10 juillet, ou l’ambiance va encore monter.

Transmii - Titeuf sur kickstarter
CrowdfundingStart-up suisses

Attrape Titeuf sur Kickstarter, et profite d'animations inédites !

C’est l’histoire d’un studio de création suisse, jeune startup  genevoise, Transmii, qui s’est trouvée face à un mur et à décidé de s’en faire une « opp »ortunité.  Tout est parti d’une fresque mettant en scène Titeuf, peinte sur un mur de la ville de Lausanne. Transmii, dont le job est de concevoir des développements d’applications narratives en relation avec des objets physiques, et qui connait bien l’édition, a proposé à Zep, le dessinateur, de créer le monde de Titeuf sur une application mobile, en interaction avec cette fresque, et de s’appuyer sur Kickstarter.

Participez au développement de ce scénario innovant sur Kickstarter !

Le projet a emballé le dessinateur Zep.  La voie du crowdfunding a été choisie pour faire émerger une histoire originale de Titeuf, associant humour, technologie et humanité. En participant à « Opp » sur Kickstarter vous recevrez de nombreuses contre-parties exclusives, dont l’affiche disponible en différente taille suivant votre mise, et bien sûr vous pourrez télécharger Read More

concours Start-up organisé par Publicis
Actualité

Publicis veut fêter ses 90 ans avec des startups !

La France s’intéresse comme de nombreux pays aux startups. Il faut dire que l’on a un ministre de l’économie, Emmanuel Macron, qui sait jouer de toutes les notes de la séduction entre la gauche et le monde des affaires.

Mais les grands groupes on compris qu’incuber des startups pouvait être aussi efficace que de développer un département R&D notamment dans le monde des services. On peut ainsi faire appel à des énergies extérieures, quelquefois plus motivées et agiles pour s’ouvrir tout un pan du marché.

Publicis Groupe, lance Publicis90 pour soutenir des startups

Cette initiative veut encourager l’entreprenariat en soutenant 90 start-ups et projets digitaux
 à fort potentiel commercial pendant un an à l’occasion des 90 ans du groupe. Vous êtes étudiant, une start-up, ou juste un enthousiaste avec une bonne idée ? vous pouvez participer. Pour soumettre un dossier Publicis90, s’est assez simple, car la liste des critères n’est pas Read More

vu dans la presse
ActualitéLift Conférence

Du bon, du beau, du boost, en 2016 pour les startups suisses !

Le programme des événements concernant l’entrepreneuriat sous leurs formes les plus variées sera encore copieux en 2016. L’Europe et au sein  de celle ci la France, ainsi que la Suisse limitrophe, seront parties prenantes de cet écosystème qui permet l’émergence des startups. Il n’est pas question de faire une liste complète, mais en ce début janvier 2 évènements semblent « amazing » comme disent les anglo-saxons 😉Read More

3 fevrier 2016 - événement digital à Zurich
Actualité

La Digital zone commence à Zurich !

La transformation digitale, tout le monde en parle, mais certains mieux que d’autres. Ainsi du coté de Zurich, vous pouvez vous inscrire à “2016: work smart, work digital!”, qui se déroulera le mercredi 3 février à partir de 6.30 pm. L’inscription de fait sur Eventbrite “2016: work smart, work digital!” au Office Lab AG, Zürich, Switzerland

Cela sera l’occasion d’écouter et de découvrir à travers 4 experts,  les expériences d’un travail à 360° , basés sur des exemples, des outils, des solutions, pour intégrer au mieux les technologies émergentes dans l’évolution de votre business.
Les spécialistes chevronnés qui interviendront sont :Read More

swiss startups in London
Suissitude

Don't Swiss me Bro, ou comment les startups suisses investissent Londres !

Dans un quartier de Londres, dont la rue principale porte de nom d’Old Street, on a pu découvrir début septembre 2015, quelques jeunes startups suisses venues à l’initiative de l’Ambassade de leur pays découvrir un monde londonien d’opportunités.

Cet événement était co-organisé par l’Ambassade de Suisse en partenariat avec  3Beards, jeune structure qui favorise les interactions et le networking entre les startups et leurs communautés d’intérêts. Il existe un certain nombre de structures comme 3Beards dans l’écosystème de la création d’entreprise et celle-ci ne déroge pas à la règle. Quelques outils de communication, des t-shirts à l’effigie de leur marque et beaucoup de débrouillardise.  Cela venait soutenir la grosse énergie et la bonne humeur déployée par la jeune équipe en charge de Read More

faveeo- IA and content marketing
ActualitéBoston

Les startups suisses rencontrent leurs publics sur tous les continents

Alors que les dernières vibrations de Futur En Seine (#fens2015) se font encore ressentir sur Paris et sa banlieue, les présentations plus formelles se sont déroulées dont celle d’ Axis CapDigital. Une dizaine de startups étaient présentes dans les salons d’honneur de l’Hôtel de Ville, et parmi elles, Faveeo (tiens mais c’est une Venture Leader 2013 😉 était là, pour présenter sa solution de data intelligence pour le web et les réseaux sociaux.

Du coeur de la capitale à sa périphérie, la techno suisse s’expose

Certes, il y a moins de boiseries Porte de Versailles qu’à l’Hôtel de Ville, mais question hauteur de plafond le Parc des Expositions se défend. Tinynode était présente Porte de Versailles en ce Read More

nouveau - nettoyeur de lunettes automatique
Start-up suisses

Cliris innove pour améliorer la vision des porteurs de lunettes

carte des startups suisses
ou la trouver ?

Une étude américaine de Mashable (2014) montre que l’on passe environ 8 heures par jour devant un écran. Les opticiens de Grand Optical délivrent en ce moment à longueur de messages radiophoniques des chiffres sur le temps passé à consulter des écrans tout au long de la journée. Résultat: 140 min au quotidien rien que sur son smartphone. Devant cette cadence, consulter et lire des informations avec des lunette sales, ne facilite pas une bonne vue.

Prendre soin de ses lunettes allonge leur durée de vie et facilite la vision

Nouveau- nettoyeur de lunettes automatiquePour nettoyer vos lunettes, vous pouvez saisir ce si pratique pan de chemise, des lingettes, ou un tissu microfibre. Souvent on a tendance à prendre ce que l’on a sous la main, lorsque les traces de doigts sur les verres deviennent trop insistantes. Ne parlons même pas de l’essuie Read More

Actualité

Un startup Weekend à Bienne ? Oui c'est possible !

startup-weekend Bienne Ce startup week end a lieu d’ailleurs très prochainement du 20 au 22 mars 2015 dans les locaux d’Innocampus. La société Innocampus SA exploite à Bienne une plateforme de recherche et de développement de technologie industrielle axée sur les applications et constitue l’une des premières étapes concrètes dans la mise en place du réseau «Swiss Innovation Park».
Ce startup weekend est organisé notamment par Alexis Moeckli et Sébastien Flury, qui seront les chevilles ouvrières de cet événement. Ce sera l’occasion de démontrer que les idées ne se concrétisent pas seulement du coté de Lausanne/Genève ou Zurich, mais aussi au coeur des cantons. Rien que la liste des coachs et mentors donne envie de se lancer 😉 ( Il y aura notamment Mike Schwede cofondateur de Cooala)  Et puis c’est le premier à Bienne. Plus tard quand vous aurez revendu votre entreprise à des américains qui se seront aperçu que « damned, mais on ne sais pas faire cela !  » vous pourrez vous dire… « Ah Bienne, c’est là que tout a commencé »

Pour vous inscrire, c’est sur la page du Startup Weekend Bienne 

Start-up suisses

Mapjam, les chemins qui mènent aux startups suisses

Pour avoir commencé à présenter une longue liste de startups suisses, il est venu le temps de les présenter différemment look at here. C’est le but de cette carte, issue d’une de mes rencontres avec Jack Gonzales Co-fondateur à San Francisco de Mapjam.

En cliquant sur l’image de la carte ci-dessous, (cliquez sur Read More, pour la découvrir) vous arriverez à une vue globale et interactive interactive qui recense les startups avec qui j’ai pu avoir un contact. Une vision de ce petit territoire qui possède quelques centres d’excellences ou l’innovation pousse avec autant de conviction que les Edelweiss dans les sommets montagneux, et qui comme cette fleur, est bien vivace en Suisse. C’est un « work in progress » bien sûr 😉

MapJam.com - startup suisse

 

Start-up suissesSuissitude

Une Swisslicon-valley Startup Map !

Voila les prémices d’une carte que je souhaite développer au fur et à mesure de mes différentes publications. Toutes les startups qui seront présentées dans ce blog vont se retrouver présentes sur cette carte afin de découvrir cet écosystème d’un autre oeil ( le premier doit servir à lire les posts ;). C’est ma contribution au Big Data 😉 Il me reste du travail car il faut entrer les données, bien sûr, mais il faudra aussi distinguer par un simple code couleur celles qui appartiennent au secteur IT, celles spécialisées sur le mobile, les cleantech, les medtech…

La carte des startups suisses
cliquez pour découvrir la Swisslicon-valley Startup Map

 

Mapjam, une solution efficace pour se créer sa propre carte du monde!

Je m’appuie pour développer cette carte sur la solution développée par MapJam de San Francisco. J’ai eu la chance de discuter avec  son CEO chez Rocketspace, Jack Gonzales lors de ma présence aux Etats Unis lorsque j’ai accompagné le Swisscom Startup Challenge 2013 . Ce jeune espagnol a fait ses études en France et s’est lancé dans l’entrepreneuriat aux USA. Grâce aux différents développements de sa solution, on peut ainsi créer de belles cartes, enrichies de nombreuses données, puis les rassembler sur une planisphère. Simple et riche de fonctionnalités, n’hésitez pas à regarder cette solution MapJam.

Elle restera disponible dans la colonne de droite pendant son évolution.

ActualitéSuissitude

Finale Coupe Davis: La technologie suisse monte au filet le 21 novembre pour la victoire !

On a eu peur que le mécanisme ne se bloque en cette fin novembre. Mais finalement la technologie « Rodger » semble opérationnelle et Monsieur Federer sera aligné en coupe Davis dès demain vendredi. Le champion suisse aux dix-sept titres du Grand Chelem, affrontera Gael Monfils qui dans la catégorie sportif de verre est à ajouter aux verres en cristal. On ne sait pas pour qui se sera l’enfer du Nord, mais cette finale de Coupe Davis sera un bel évènement du week end.
A priori le match semble équilibré. L’équipe suisse est composée également de Marco Chiudinelli et Michael Lammer pour le double, Stan Wawrinka qui aura la lourde tache de commencer et de Séverin Lüthi le capitaine.Le score ne ressemblera en rien à la confrontation entre les équipes de France et de Suisse pendant la dernière coupe du monde de football, sauf si le dos de Rodger Federer casse une corde au cours d’un set.

Le résultat est à suivre sur l’Equipe ou sur 24H.ch

Roger Federer en Coupe Davis

 

Le 21 novembre la France et la Suisse sont à 1 partout

Le 22 novembre la Suisse mène 2 à 1 face à la France

Le 23 novembre la Suisse remporte la coupe Davis grâce à la victoire de Roger Federer sur Richard Gasquet : 6-4 6-2 6-2

 

Finale coupe Davis  2014 : Victoire de la suisse

CrowdfundingStart-up suisses

La Route du Rhum banc d'essai en live pour la startup Anemomind

Route du Rhum - 2014La grande course à la voile qui relie saint Malo à Pointe à Pitre est partie de dimanche 2 novembre avec ses 91 concurrents. Parmi ceux-ci on note les noms de François Gabart, Loic Peyron, Francis Joyon, Marc Guillemot, Jean Galfione (ancien champion olympique de saut à la perche reconverti dans les sports nautiques) et le navigateur suisse Alan Roura sur son bateau Exocet en classe 40.

Le navigateur d’Exocet part avec une technologie innovante issue de l’EPFL.

Alan Roura, relève le défi de cette traversée en solitaire à bord de son bateau Exocet, équipé d’un nouvel appareil, développé par la start-up Anemomind qui lui indique en temps réél, de précieuses indications sur ses performances. C’est en quelque sorte un système d’aide à l’optimisation de la navigation qui,souvent réservé aux embarcation de pointe, permet à tous ceux qui veulent améliorer leur navigation de suivre l’évolution de leurs performances.

Route du Rhum Exocet d'Alan Roura avec Anemomind
Départ de la Route du Rhum 2014 dimanche 2 novembre. Point vers 16h00.

Ce petit instrument tient dans un cube de 10 cm de haut et se base sur un historique spécifique au bateau. Le calcul se fait en effet sur les Read More

Rupture technologiqueSuissitude

Le Campus Biotech de Genève fait monter la température sur le marché de la santé

La santé intéresse les géants de la Silicon Valley. Ce sujet devient un territoire plein de projets (et de fantasmes, comme faire reculer la vieillesse ;). Apple veut profiter de la complicité des individus avec leurs iPhones pour les aider à surveiller leur santé (regardez les dernières pubs pour l’iPhone 6 qui permet de suivre ses efforts au quotidien).

iPhone 6 et la santé

Facebook lui, cherche à constituer des communautés de personnes souffrant des mêmes maladies. Google développe son laboratoire consacré à la santé et continue ses acquisitions de startups (cuillère anti-tremblement/Parkinson, lentille de contact intelligente/diabétique) ou encore 23 and me qui vous propose le séquencement de votre adn avec juste quelques gouttes de salives, et moyennant finance.

Campus Biotech est une avancée de la Suisse dans le domaine de la santé

Campus biotechDans le domaine de la santé, il s’agit autant de prévenir que de soigner. Les objets connectés vont modifier les pratiques de délivrances des soins, et si pour la plupart ils ne vont pas soigner, ils vont alerter sur les évolutions de certains indicateurs et faciliter la vie des malades.
La « health valley en suisse romande » est un objectif pour la confédération helvétique lui permettant d’être présente sur ce secteur et d’exploiter au mieux ses compétences reconnues en pharmacologie. Le Campus Biotech doit favoriser cette volonté de ne pas laisser le champ libre aux sociétés non européennes. Campus Biotech représente une nouvelle initiative qui va permettre le développement du secteur de la biotechnologie sur l’Arc lémanique, en créant de nouvelles opportunités, tant pour les chercheurs que pour les entrepreneurs. Le président de l‘EPFL, Patrick Aebischer, est un des artisans de cet essor dans l’arc lémanique répond aux questions dans un entretien à la Tribune de Genève.

Campus biotech