venture Kick
ActualitéStart-up suisses

Venture Kick 2017 livre ses résultats. Cette année la sécurité passe le mur du son.

Venture Kick est un fond d’amorçage qui permet d’apporter un premier financement et un réseau de professionnels pour aider le lancement d’une belle idée lancée par une start-up issue des universités suisses. Après 3 étapes, les projets les plus convaincants obtiennent une dotation de 130 000 CHF, ainsi que des sessions d’accompagnement.  Venture Kick prend une participation dans les start-up ayant réussi ces trois étapes, mais s’engage à ce que le produit de la vente de ces parts soient exclusivement réinvesties dans le soutien aux prochaines générations d’entrepreneurs.

Depuis le lancement du programme, 463 start-up ont bénéficié d’un soutien financier à hauteur de CHF 18.650.000 (jusqu’à CHF 130.000 par gagnant(e)s, pour un volume d’investissement de CHF 1.347.000.000. Les start-up sélectionnées ont aussi reçu un appui et des conseils, lors de 279 kickers campus, durant lesquels elles ont pu amener leurs projets rapidement à maturation.

En 2017, Deux start-up issue de l’ETH, mettent la sécurité sur le devant de la scène.

Il s’agit de Futurae Technologies et Zippsafe  qui ont remporté la finale de Venture Kick 2017. Elles reçoivent CHF 130’000 chacune. Ces deux start-up sont basées à Zurich et sont issues de l’ETHZ.

Futurae Technologies propose une sécurité qualifiée « Sound-Proof », pour l’authentification et la création de mots de passe

Si pour vous un son est fait pour faire un tube, alors espérons que la solution novatrice de Futurae, issue de l’ETHZ, devienne un hit. En effet son innovation utilise le son pour créer une solution d’ identification ultra-sécurisée.

Bien sûr, vous avez une liste de mots de passe quelque part dans votre portefeuille, ou même sur votre ordinateur. Vous n’avez jamais autant écrit le nom de votre tante, sauf que ce n’est pas pour lui envoyer des lettres mais pour vous identifier sur des sites de voyages, de presse, et si Mad#lein# 93 savait que vous mélanger son prénom de friandise avec des dièses et que vous n’hésitez pas à informer chaque serveur AWS du cloud, qu’elle est née au siècle précédent, elle serait peut être surprise, voire choquée. Bon, vous avez peut être délaissé le prénom le plus connu de votre aïeule pour Dashlane, ce qui est déjà un notable progrès. Bien sûr, vous ne faite pas partie de ceux (c’est pourtant la majorité, comme le montre les études) qui utilisent 123456 pour s’identifier à leurs sites préférés. Vous utilisez la double authentification, mais cela vous énerve passablement, et lorsque votre téléphone est resté dans la voiture ou à l’étage, cela n’a rien de pratique.

Alors une nouvelle solution va bientôt être disponible pour vous, vous permettant de faire un grand pas dans le domaine de la sécurité tout en évitant les process laborieux de double étape de confirmation des mots de passe. Le produit breveté de Futurae Technologies, nommé «#Sound-Proof», est un processus de mot de passe rapide et sécurisé.

Une authentification simple et sécurisée grâce aux sons ambiants

Futurae Technologies permet aux utilisateurs individu ou entreprises d’utiliser une des plus récentes technologies dans le domaine de la sécurité informatique. Il s’agit du son. Pendant que l’utilisateur se connecte, « #Sound-Proof » enregistre les sons de deux périphériques (le téléphone mobile et l’ordinateur) pendant trois secondes et compare ces données. En comparaison avec d’autres solutions, ce processus de mot de passe ne nécessite aucune interaction de l’utilisateur avec son appareil mobile. Le téléphone peut rester dans sa poche. Cette solution, qui permet de réduire les coûts de 60% pour les entreprises apporte une expérience utilisateur améliorée et sécurisée. N’essayez pas avec votre Shazam, les algorithmes ne sont pas les mêmes. Cette solution peut fortement intéresser le monde bancaire, le commerce électronique, la cybersanté ainsi que le secteur des Assurances. Il faut que les entreprises intègrent la solution « #Sound-Proof » sur leurs serveurs. Ensuite la solution peut être facilement déployée coté utilisateur car elle fonctionne avec les principaux navigateurs, sans avoir besoin d’un plugin spécifique. Futurae à déjà lancé des projets pilotes avec des banques suisses. Après ce marché, leur objectif est de pousser leur expansion en Europe et aux États-Unis dans les années à venir. Sandra Tobler, co-fondatrice de Futurae Technologies, est très heureuse du succès: « Venture Kick est un programme fantastique qui apporte une aide lors du démarrage de l’idée, financièrement mais également dans la mise en oeuvre. Le programme nous a aidé à nous concentrer sur la sortie de notre produit et l’entrée sur le marché « . On a envie pour cette idée de reprendre une expression qu’utilisent les anglo-saxons: « its sounds good »!

Venture kick - Futurae
Claudio Marforio et Sandra Tobler, co-fondateurs

Claudio Marforio avait expliqué ce principe innovant de sécurité dans un article de Wired en 2015.

Zippsafe, une révolution pour les vestiaires dans les espaces publics et privés

Zippface est une autre start-up suisse issue de l‘ETHZ . Elle propose une nouvelle idée pour gérer le vestiaire en y intégrant une forte notion de sécurité. Lors d’événements ou de conférences, le vestiaire est un service fréquemment relégué dans un coin, sous l’escalier, mais avec cette nouvelle idée, il peut s’intègrer de manière moderne et élégante dans tout lieu de réception et se trouver ainsi sur le devant de la scène sans dépareiller. Ce service high tech laisse, comme souvent maintenant, l’utilisateur s’organiser tout seul. Cela remplace des équipes de personnels qui sont une source de coût et si cela fait disparaître des petits boulots, ce sont ceux qui correspondent à un travail peu qualifié, répétitif et avec des amplitudes d’horaires peu pratiques.

venture Kick - Zippsafe
David Ballagi, co-founder and CTO, Carlo Loderer, co-founder and CEO

Jusqu’à présent, on connaissait 3 principales possibilités d’organiser un service de vestiaire: un service professionnel avec du personnel qui vous remet un petit ticket avec un numéro qu’il ne faut pas perdre, des casiers ou des porte-manteaux en accès libre. Un vestiaire tenu par une équipe n’empêche pas les erreurs et doit souvent être facturé aux visiteurs. Les casiers ne sont pas très modernes, souvent trop rigides et prennent beaucoup d’espace. Les porte-manteaux sont bon marchés, mais ne sont tout simplement pas sûrs. Zippsafe a trouvé une équation qui élimine tous ces inconvénients et en combine les avantages.

Le vestiaire, un service qui méritait bien une petite révolution.

Fondée par deux étudiants en ingénierie d’ETH Zurich, Zippsafe peut être installé dans les centres de conférences, pour des événements, dans des entreprises. On remarque sa modularité qui lui permet de s’adapter aux différents espaces, son système autonome qui fluidifie son usage. Sa structure peut apporter des services comme un espace complémentaire d’information ou des publicités. Elle permet d’optimiser la surface utilisée grâce à un tissu spécial formant une housse qui va protéger les affaires de chaque utilisateur. Une des avancées technologiques est le système de sécurité embarqué grâce à des capteurs tissés dans ces housses. La solution accorde ainsi plus de liberté à l’utilisateur, qui peut déposer et retirer ses affaires aux différents endroits ou sont situés les racks Zippsafe, ce qui  permet de faire diminuer drastiquement le temps d’attente et les zones de bousculade. Vu la finesse des housses permettant une densité d’emplacements importante (gain de place), le design sobre de l’ensemble de la structure, il faut quand même bien noter le numéro de la housse choisie. Sinon, pour ceux qui ont l’habitude d’errer à la recherche de leur voiture dans un parking, car ils ont oublié de noter le numéro de leur place, le risque peut se présenter de devoir pianoter frénétiquement des codes d’identification sur de nombreux clavier, avant de pouvoir dé-zipper ses affaires. La start-up travaille déjà avec Migros et plusieurs détaillants en Autriche, en Allemagne et en France. « Venture Kick nous a aidé à comprendre ce qu’il faut pour construire une entreprise et devenir des entrepreneurs. Nous pouvons également accélérer notre phase de démarrage grâce au capital généré reçu de ce programme « , explique Carlo Loderer, cofondateur et PDG de Zippsafe.

Deux idées bien différentes, qui ont intégré la sécurité la rendant à la fois présente mais discrète, permettant de simplifier l’utilisation et d’augmenter la valeur d’usage de ces services.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *