ActualitéSuissitude

Venture Leaders le programme qui fait grandir les startups suisses

Proposez votre citation !Le programme des Venture Leaders est destiné à aider les startups à grandir et à conquérir le monde, notamment celui qui se situe entre Boston/New York et San Francisco, ou encore entre Seattle et Miami. Institué depuis plusieurs années il propose de manière annuelle un voyage de 10 jours à Boston au printemps. Le prochain est prévu en juin 2015. Comme ce programme s’adapte à la réalité et à l’évolution du marché, New York et sa Sillicon Alley font partie dorénavant du package depuis 2014, afin que les 10 startups qui gagneront leurs billets pour ce voyage initiatique rencontrent les figures de la HighTech de la cote Est. Inscrivez vous avant le 1 mars 2015 ! 

Un programme complet qui mixe apprentissage et expérimentation

Au pays du Burger, la startup suisse est un peu comme la petite tranche de cornichon qui doit trouver sa place entre sauce épicée, tranche de fromage et buns imposants. Alors pour grandir et trouver leurs voies, les Venture Leaders font des rencontres avec des acteurs du monde de l’économie High Tech américaine, avec d’un coté les cours du Babson College et d’un autre le show des pitchs pour discuter avec VC, partenaires ou investisseurs potentiels. Economiquement parlant les USA sont un pays leader, mais au delà des chiffres, l’esprit US est une réalité qu’il faut comprendre. Plus direct, très axés sur le marché, très curieux même si cela peut rester superficiel, cette compréhension est nécessaire pour faire des affaires dans ce pays qui a instauré le concept de nouvelle frontière. Cela permet également d’étre plus mature lors d’approche dans d’autres pays.

Venture leaders 2013
Venture leaders 2013

 

Une expérience qui favorise le développement personnel

Le programme Venture Leaders est une expérience enrichissante notamment pour tout l’aspect développement personnel en plus de la maturation du projet professionnel. C’est la remarque commune ressortie de discussions que j’ai eue avec des Venture Leaders 2014, qui ont retiré de ce voyage des conclusions différentes pour leurs projets car leurs objectifs n’étaient pas identiques.

Ainsi dans un cas, découvrir la Cote Est à l’ambiance proche de l’Europe, à permis à la startup suisse (secteur médical) de comprendre cet écosystème américain mais aussi de le comparer à celui de la cote Ouest.  Maintenant elle peut viser précisément la région qui va lui permettre de se développer plus rapidement. Dans un autre cas, la startup présente dans le domaine des réseaux sociaux a pris des contacts qui se sont encore matérialisés par une conversation téléphonique, le jour même de notre discussion, 5 mois après le voyage. La porte ouverte en juin l’était toujours, même si la concrétisation nécessite une forte implication.

Ce voyage fonctionne comme un véritable accélérateur. Les cours du Babson College sont d’excellente qualité (propos recueilli lors des discussions), très proche du terrain et de cette réalité américaine qui pense « time to market ». Les rencontres permanentes avec  des interlocuteurs qui incarnent autant l’esprit business américain que Jennifer Aniston ou Matt Leblanc l’esprit « friends » permettent de nouer des contacts mais aussi de ne pas faire de complexe d’infériorité. L’américain n’hésite pas à vendre son produit au niveau de l’idée. L’européen attend d’avoir un produit quasi fini pour la proposer. Question fiabilité l’Europe n’est pas inférieure.
Les rendez-vous sont faciles à prendre et peuvent se déclencher de manière impromptue, en dehors de toutes les occasions officielles. Il faut être prêt à présenter son produit/solution en 15 ‘ le lendemain après avoir simplement croisé une personne la veille. L’apport de New York apporte encore plus de vibrations à ce voyage, car la Silicon Alley est un des points phares de la cote Est maintenant.

Un voyage comme celui-là demande aussi du travail en amont. A la fois pour s’en servir comme base et explorer de nouvelles opportunités lorsque vous êtes sur place mais aussi parce que vous aurez de nombreuses présentations à travailler. Il faut penser à l’aspect visuel de votre offre (les américains aiment bien les shows) car vous rencontrerez différents publics lors de ce périple mais également parce que vous aurez, au delà de la bonne camaraderie qui y régne, une concurrence interne parmi le groupe pour retenir l’attention.

swissnex Boston- venture leaders 2014
Photo Swissnex Boston. Venture Leaders 2014

Les Venture Leaders c’est une bonne ambiance, (que j’ai eu la chance de partager en 2013) et qui m’a été confirmée en 2014.  Quelque soit l’expérience de chacun, tout le monde en retire quelque chose de se retrouver plongé en groupe dans un écosystème si différent.

Alors posez votre livre « How to get success on the US Market », abandonnez le blog (provisoirement 😉 de « 40 billions » ou s’enchaînent les rubriques trop connues qui présentent les « The 7 New Business Facts Of Life For Entrepreneurs » et postulez au programme des Ventures Leaders, date limite d’inscription le 1 mars 2015.
On ne peut pas finir sans quelques vraies pensées à l’américaine (mais pas seulement), comme par exemple Peter Drucker (qui n’est pas le père de Michel Drucker ;), « Entrepreneurship is neither a science nor an art. It is a practice. » , ou encore « Vision without action is a daydream. Action without vision is a nightmare. » qui est un proverbe japonais. Venez confirmer votre vision et la mettre en pratique avec le programme Venture Leaders 2015 !

 

One comment

  1. En Avril, les opportunités de gagner des Awards défilent – Swisslicon-Valley

    […] se proposent aux startups suisses en ce printemps 2016. Des plus connus comme le Mass Challenge au Venture Leaders, ou encore le EY Entrepreneur of the Year le choix est large. Mais il ne faut pas négliger les […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *