networking nouvelle génération
Actualité

Le club business FrenchFounders a accosté sur les rives du Léman en 2017

Quand on découvre le nom de FrenchFounders, on se dit, tiens voila une grenouille qui a avalé un hamburger. Que les tenants de l’exception culturelle si chère à la France se rassurent, si les consonances anglo-saxonnes du nom sont utilisées comme sésame pour chuchoter aux oreilles de nos homologues étrangers, ce club business « next génération » de frenchies plutôt décomplexés ne sous-estime pas la langue de Molière. C’est même un peu sa raison d’être. Son co-fondateur Vincent Deruelle anime ce club très orienté business, qui veut associer services online et networking IRL pour faciliter la relation (pas toujours spontanée, il faut bien le dire quand les français abordent le monde des affaires à l’international) avec les écosystèmes locaux. Si FrenchFounders a accosté sur les rives du Léman dans les dernières semaine de 2017, c’est que la langue française y est connue, parlée (sauf dans les sessions de pitch) et que du coté Suisse des Alpes, il y a beaucoup à découvrir quand on est français. La Confédération, toujours au sommet du classement des pays les plus innovateurs va donc faire partie des spots de ce réseau sur lequel on peut dire que le soleil ne se couche jamais. Avec 150 pays et plus de 2300 membres FrenchFounders permet à tous ceux qui ont croisé Voltaire et Molière (au cours de leurs études, je vous rassure) de parcourir le monde en sachant ou trouver une halte parmi un maillage qui couvre le monde entier (pour info, et le réseau s’étend chaque année; New-york, Shanghaï, Londres, Hong-Kong, Paris, Montréal, Singapour, San Francisco, Sidney, Toronto, Mexico….)  Un coup d’oeil sur le fil Twitter du réseau FrenchFounders vous donne un peu l’impression de consulter les panneaux d’informations d’un aéroport international. Moscou, Madrid vont être lancé prochainement, Mexico vient juste de démarrer et pour la Suisse l’expansion n’est pas terminée. Elle se poursuivra avec une ouverture en 2018 du coté de Zurich et une approche auprès de Lausanne pour étudier si la ville du CIO peut s’associer à Genève ou devenir une seconde sphère de business

FrenchFounders le club business qui veut éviter la culture en silo

Le principe de FrenchFounders est d’interconnecter le monde économique français avec leurs homologues étrangers. Il ne s’agit pas d’établir une communauté qui se reconnaîtrait comme trop homogène, mais au contraire de s’ouvrir à d’autres, de trouver un équilibre offrant des connections partout dans le monde, grâce à une plateforme numérique et des événements en IRL. L’idée est de faciliter les contacts, de faire du networking ou encore ce « connecting the dot » souvent entendu du coté de San Francisco. Le principe de ce club business est de décloisonner les silos et permettre de faire cohabiter corporate, start-up et PME ainsi qu’investisseur. Vincent Deruelle co-fondateur en est désormais l’animateur à plein temps. Il peut faire avancer FrenchFounders dans de nombreux pays. Chacune des cellules locales étudie les candidatures et développe la politique de services de ce réseau au travers des événements gratuits pour les membres qui permettent de faire venir des pointures de chaque écosystème. La plateforme de services prend place pour aider la communauté et notamment pour ceux qui voyagent en proposant des espaces de co-working chez les membres de FrenchFounders (à Paris, c’est au 1 rue Ambroise Thomas 75009) ou chez des partenaires. Les événements ne sont pas forcement tenus en français. Cela dépend bien sûr du lieu et de la personne qui vient partager son expérience. 85% des personnes du réseaux sont françaises, mais d’autres langues sont pratiquées comme l’anglais par exemple lorsque des invités anglo-saxons viennent partager et échanger avec les membres. Entre événements, rencontres et services online ce club business met tout à disposition de ses membres pour les aider à développer leurs croissances.

Pour faire partie de ce club business, l’idéal est de posséder 1 ou 2 parrains, mais le groupe n’est pas fermé et il n’y a pas de critères éligibles rédhibitoires (il faut quand même un niveau hiérarchique certain ainsi qu’un pouvoir de décision qui vous place manager même si votre structure est petite). Encore une fois l’objectif de FrenchFounders est de maîtriser cet équilibre pour faire passer un flux. C’est l’analyse de la candidature par la direction du club business et les personnalités locales qui entraîne une décision favorable ou pas. La cotisation est de 790 € (600 € en 2015) ce qu’un responsable marketing qualifierait de très bon mix produit. Rien à voir avec le Jockey Club ou Le Siècle pour citer des références françaises, connues mais un peu « vintages ». Ici il s’agit d’une emprise directe dans un univers professionnel plutôt moderne, à l’esprit d’ouverture internationale affirmé, dont la culture digitale est fortement marquée. Cette orientation n’empêche pas des interactions avec le monde du sport ( FrenchFounders organise un tournoi de Golf en Janvier 2018 à San Francisco) et de la culture incluant des rencontres avec des artistes et des designers.

La première structure Suisse a donc été lancée le 21 novembre à Genève et une cinquantaine de participants sont venus découvrir comment développer leur culture business grâce à ce club d’affaires. Celui-ci est vivant et repose sur l’énergie des membres dans chaque pays. Au départ il y a un ambassadeur qui est nommé, puis avec le temps ce sont des services plus opérationnels qui peuvent se mettre en place. FrenchFounders travaille par exemple pour la FrenchTech à New York dans cet esprit.

networking nouvelle génération

Le prochain événement qui se déroulera sur le territoire helvétique est fixé au 31 janvier 2018 à Genève. Il s’agit d’une conférence avec Pierre Chappaz bien connu des 2 cotés de la frontière. Co-Founder & Executive Chairman de Teads.tv. Il reviendra sur son parcours exceptionnel (IBM, fondateur de Kelkoo, Président Europe de Yahoo!..), notamment sur les succès et difficultés rencontrés dans la création et le développement d’une start-up.
Si vous voulez y assister, vous pouvez faire votre demande comme membre, ou si vous l’êtes déjà vous pouvez vous inscrire ici!.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.