Start-up suisse

La poule suisse et l’oeuf américain.. ou l’inverse

Logo_suisse Willy Zwaenepoel, le doyen de faculté informatique et communications de l’EPFL ( Ecole polytechnique de Lausanne), nous livre ses intèressantes réflexions sur l’évolution qu’il souhaite donner à sa carrière, dans le but de favoriser l’émergence des startups suisses.
Il diagnostique un bon vivier.
« je souhaite m’impliquer plus intensément dans la création de start-up informatiques dans la région. Nous avons l’une des meilleures facultés informatiques d’Europe avec celles de l’EPFZ, de Cambridge et de l’Imperial College – tant au niveau des étudiants que des professeurs. Mais nous sommes en retard en termes d’entreprenariat et d’écosystème favorable à l’émergence de jeunes pousses. »
Il faut casser ce cycle poule/oeuf et s’efforcer d’amorcer la pompe.
« s’il n’y a pas beaucoup de start-up, il est difficile d’attirer des investisseurs et, sans eux, il est difficile pour les start-up de monter en échelle. Ceci dit il ne faut pas abandonner avant d’avoir essayé. Il s’agit de créer les conditions initiales, d’une manière ou d’une autre. Il y a huit ans, lorsque je suis arrivé comme doyen, j’ai réussi à attirer des professeurs de sociétés et d’universités américaines prestigieuses, bien qu’on me disait que c’était impossible« .
Il faut faire venir en Suisse les investisseurs qui sont déjà présent dans d’autres pays à l’image plus techno IT.
« Aujourd’hui, les investisseurs américains sont surtout présents en Israël, en Angleterre et en Chine, mais je pense que l’on peut les attirer ici. Le professeur de l’EPFL Martin Odersky, qui a créé le langage de programmation Scala utilisé, entre autres, par Twitter, a par exemple obtenu un investissement dans son entreprise de la part d’une société de capital-risque réputée dans la Silicon Valley »
Lire la suite de l’interview de Willy Zwaenepoel sur les pistes de l‘éclosion des startup suisses sur Ictjournal.fr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.