Hack Geneva
ActualitéStartup-WeekEnd

Le Hack Geneva donne ses premiers résultats

La ville est souvent comme une vieille dame qui veut attirer l’attention des jeunes générations. Aujourd’hui cette ancêtre à la mode (de plus en plus de monde habite en ville) voit dans les nouvelles technologies une manière de mieux faire vivre ensemble ses concitoyens. C’est ce qui rendait particulièrement intéressant cette première édition d’Hack Geneva, organisé en partenariat avec la Ville de Genève et le soutien de l’Université de Genève. Huit projets d’une grande diversité thématique ont été présentés au jury, qui a sélectionné et récompensé quatre idées. Esther Alder, Maire de Genève qui présidait le jury, a souligné « la richesse, l’originalité et le caractère innovant des idées travaillées pendant ces 48 heures d’intelligence collective. »

GE’Lunch remporte le premier prix du Hack Geneva

GE’Lunch est une application mobile communautaire permettant aux consommateurs de plats et de boissons à emporter d’avoir à disposition une boîte à lunch compacte et réutilisable, distribuée par les restaurateurs locaux.

3 autres lauréats récompensés

Le 2ème prix est remis à Meatingo. Cette plateforme met en relation des cuisiniers amateurs qui proposent des repas à domicile pour partager leur passion et rencontrer de nouvelles personnes.
La 3ème place revient à SpectACTeurs qui entend organiser un événement expérimental, invitant les artistes professionnels et amateurs à créer des spectacles impliquant une participation active du public.
Finalement, un prix hors catégorie est décerné au projet Fantôme de la Rade qui propose de renverser les points de vue sur cette thématique d’actualité. Il s’agit d’offrir à la population un moyen de se rendre compte par elle-même des effets sonores et visuels produits par le passage des véhicules.
Les lauréats bénéficient d’un accompagnement de la Fondetec, d’un hébergement dans l’espace collaboratif Impact Hub Genève ainsi que de paniers gourmands des Marchés d’Ici-Même.
Jérôme Favoulet, membre du jury et directeur de la Fondetec, souligne « la grande diversité des âges, des origines et des compétences des participants. Il salue l’engagement de tous les porteurs de projets pour construire le Genève de demain. »

Quand on voit par exemple le programme de Futur En Seine 2016 (initiative de Cap Digital, l’agence de la Région d’Ile de France qui soutient l’innovation) avec des thèmes comme, « Innovons ensemble autour du Grand Paris », « Comment le numérique peut apporter des réponses pratiques à la démocratie ? » ou « applications des nouvelles technologies dans le cadre des JO 2024 », on se dit que la ville est un vrai terrain de jeu (coté jeu le match Suisse-France Euro 2016- c’est dimanche 19 juin 😉 sur lesquelles les nouvelles technologies peuvent apporter de nouveaux services.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *