EPFL - Rolex learning Center
Actualité

l’EPFL est en 4 ème position au classement Reuters des meilleures universités européennes

Que représente pour vous le chiffre de 1425 ?  le nombre de jongles que CR7 peut faire consécutivement sans laisser tomber le ballon ? le nombre de hamburgers consommés en 1 mn à Atlanta dans les points de vente d’une célèbre chaîne de fast food américaine, l’altitude du dernier refuge sur le chemin qui mène au sommet de la Jungfrau…. non 1425 c’est l’année au cours de laquelle a été créée l’école KU Leuven. Cette école néerlandophone basée dans la région flamande de Belgique est la première au classement des meilleures universités européennes élaboré par Reuteurs , classement qui place donc  l’EPFL à cette belle 4 ème place. Fondée au 15 ème siècle par le pape Martin V, cette école belge produit régulièrement un grand nombre d’inventions influentes. C’est un des critères qui permet à Reuters de la mettre sur la plus haute marche du podium comme l’université la plus innovante d’Europe, suivie donc par l’EPFL, placée juste au pied du podium, mais en devançant bien d’autres.

Bien sûr, ce n’est pas pour parler de la Belgique que ces quelques lignes sont entrain de s’écrire. Même si ce sont peut être eux qui ont réfléchi les premiers derrières ces vieilles pierres et briques froides, sans doute pour se trouver un moyen de se réchauffer, au brevet qui devait qualifier la frite belge, première frite du monde. C’est parce on a la joie de découvrir la présence des suisses. L’EPFL a la 4 ème place, l’ETH de Zurich à la 10 ème  et l’Université de Zurich à la 13 ème. Un joli tir groupé dans le haut de ce classement qui met en valeur les 100 meilleures universités européennes. La Suisse se place deuxième quand on fait l’analyse par pays.

Une méthodologie élaborée qui croise plusieurs critères universitaire et commerciaux, saluant au passage la bonne place de l’EPFL

Cette étude est intéressante car dans la cadre de leur méthodologie, ils ont fait travailler quelques datascientists. Pas les équipes de Cambridge Analytica sans doute, qui est en dépôt de bilan après avoir tricoté avec les données issues de Facebook, comme tout le monde le sait. L’étude permet de comparer chaque université entres elles. La méthodologie est une analyse fine et assez complexes semble t’il des données issues de chaque université, associées avec le nombre de publication des travaux menés et des brevets cités et déposés qui mentionnent l’origine et donc le travail effectué en amont. L’étude prend en compte l’impact direct que peut avoir ce travail de recherche et sa transcription en succès commercial pour ces 100 meilleures universités. Sur ce point on peut voir, contrairement à l’habitude une prédominance de l’EPFL Lausanne au détriment de l’ETH de Zurich.

 

reuters-classement
EPFL à gauche, ETH à droite

 

reuters-classement
EPFL à gauche, ETH à droite

Un autre chiffre est intéressant. Le rapport entre le nombre d’étudiants et l’importance des membres du staff académique. Quand on regarde la cas de l’EPFL, on dénombre 9750 étudiants pour 874 personnes appartenant au staff académique. Cela donne un ration de 1/11,15 : une personne pour 11.15 étudiants. Un très bon score qui montre la proximité entre les étudiants et tous ceux qui les accompagnent sur les chemins du savoir. Ce rapport est de 1/5.6 au Danemark, les champions de l’accompagnement et du suivi,  1/11.3 à Londres, 1/14.9 à Zurich, 1/19.3 à Montpellier, premier français et ….. 1/50 pour le leader Leuven, qui rassemble plus de 56000 étudiants. Ils ne sont pas aussi nombreux simplement pour étudier sous les hautes salles d’architecturale flamande matinée de baroque et fréquenter le château d’Arenberg du 16 ème siècle. Il est vrai que la bonne réputation de cette université ne date pas d’aujourd’hui.

Pour transcrire dans la réalité cette analyse de Reuters, pensez à Prediggo. Cette start-up suisse, dont j’ai déjà parlé en 2009 et 2012 (un prochain article est en préparation), était tout récemment, avril 2018, au salon du E-marketing. Elle sera au Customer Relationship Meetings à Cannes en Novembre 2018. Sa prestation pointue d’accompagnement des acteurs du e-commerce est le résultat d’un deal avec les laboratoires de l’EPFL. Voila un exemple concret qu’une recherche universitaire peut donner des résultats tangibles dans un business au quotidien.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *