Suissitude

Un Startup Week-end genevois plein de vitamines

C’est dans un ancien bâtiment réhabilité, proche de la gare, que le dernier Startup Week-End Genève a eu lieu au début décembre 2014. Quand en 2010 Alexis Moeckli et Cyril Dorsaz sont venus à Paris pour découvrir l’organisation d’un tel événement, ils n’imaginaient pas que cela allait devenir une aventure qui démarrerait pour plusieurs années. Ce format n’existait pas en Suisse Romande (il y a autre une équipe qui gère le Startup Weekend en Suisse Allemande). Comme au Poker, il fallait miser pour voir, ce qui fut fait en 2010. Pris par l’enjeu et l’utilité de cette démarche, le tandem en est à sa 4 ème année, et organise ces événements à Genève, Lausanne, Neuchatel, Fribourg, et Sierre. Bienne vient se rajouter à la liste en 2015.

startup week end Genève

Le startup Weekend s’adapte à chaque région

Vous connaissez le principe de ces 54 heures pour imaginer une idée, constituer une équipe et présenter un projet après 2.5 jours de travail acharné.
Mais le travail est aussi du coté de l’organisateur qui doit au travers de l’association qui organise ces événements, trouver des locaux, rassembler des coachs et des membres du jury, lancer le processus de recrutement des équipes, organiser toute la logistique pendant le week end, notamment la partie restauration. Alexis Moeckli en est devenu la véritable cheville ouvrière, appelée aussi « facilitateur », depuis que Cyril Dorsaz à rejoint le Swissnex de San Francisco comme Head of Startup + Innovation Services . Ce travail inclut aussi les déplacements de ces « facilitateurs » qui se rencontrent dans le cadre de séminaires internationaux annuels, organisés par la fondation Kaufmann fondatrice de la franchise StartupWeekend, pour échanger conseils, expériences et  Best Practices.

Les formats s’adaptent aux potentiels des villes. L’équipe suisse organise des sessions d’environ 100 personnes à Lausanne et Genève et autour de 50 personnes dans les autres villes. Aujourd’hui c’est 5 startup Week-end par an qui sont organisés et la barre des 20 événements organisés sur tout le territoire de la Suisse Romande est en passe d’être franchie.

Le Startup Weekend est le premier pas pour lancer son entreprise

Cette expérience permet à Alexis Moeckli d’avoir un réseau important et de pouvoir mettre le pied à l’étrier à de nombreux jeunes créateurs d’entreprises. Le constat montre qu’aujourd’hui environ 10% des chrysalides deviennent papillons, soit 10% des projets
présentés deviennent des startups. Le Startup Week-end est une démarche qui se situe très en amont. Ce sont les premiers moments ou l’idée se structure et prend forme, enrichie par la confrontation aux autres équipes et l’aide des coachs présents, et ou le profil de l’équipe s’ébauche. Par la suite le relais sera pris par des structures privées (type Genilem, Venture Leaders…) ou cantonales. Ainsi pour ne citer que quelques exemples de projets qui sont passés par l’étape d’un Startup Weekend puis ont continué, on peut citer Click-Divorce, Cherry Checkout, ou encore Qloudlab.

startup-weekend-geneve

La musique adoucit les moeurs et gagne des prix.

C’est dans nouveau lieu, habituellement consacré au coworking, vieux bâtiment réhabilité au look un peu alternatif que c’est déroulé la dernière édition de décembre 2014. Ce lieu est le point Impact HUB de Suisse Romande, partenaire de l’événement pour l’occasion qui accompagnait Fondetec, partenaire de l’évènement depuis 4 ans pour les Startup Weekend Genève. L’esprit était à l’innovation et à initié un Startup Week-end plus concentré avec une effervescence compétitive engendrée par le fait qu’il y avait moins de public, que les équipes étaient proches. Une session avec beaucoup de pulpe et d’énergie, dont le palmarès est à découvrir sur la page Facebook de l’événement.

Le Jury a choisi de récompenser le projet OpenJuke Box, placé sur la plus haute marche du podium. Le second est AGATA et le troisième Food Hero. Ces 2 derniers projets montrent la sensibilisation des jeunes à ne plus vouloir consommer en gaspillant les produits comestibles. J’avoue que sur les 3, il y en avait 2 que j’aimais bien. J’aurais bien pour ma part poussé le projet GoaGadja, pour l’impression de volonté qui se dégageait de l’équipe et sa mise en scène qui était particulièrement réfléchie pour la présentation de leur produit.

Pendant ce temps là, à Aubervilliers c’est également une startup dans le domaine de la musique qui gagnait le concours à Le Web 2014. Jukedeck propose une solution en ligne qui génère automatiquement de la musique unique et libre de droit pour compléter ses vidéos. Si vous souhaitez avoir une vision de l’univers des startups telle qu’il fut évoqué lors des conférences de cet événement, je vous conseille de voir le papier de l’actif Olivier Ezratty.

Et pour ceux qui aurait raté le train de la création d’une idée modifiant la trajectoire de leur avenir ( à 2 pas de la gare Cornavin, c’est bète ;), pas d’inquiétude, en 2015 le Startup Week end revient, à Lausanne du 20 au 22 février, dans le superbe Rolex Learning Center.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

http://www.up.co/communities/switzerland/geneva/startup-weekend/5240

https://www.facebook.com/startup.weekend.geneve

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *