qard finance marketplace
Start-up suisses

Qard, la start-up qui finance les TPE-PME sur les marketplaces

Le vieux principe du commerce se retrouve avec beaucoup de vivacité dans le monde digital. Hier, quand vous posiez la question à un distributeur, quels étaient les facteurs de succès de sa démarche, sa réponse était quasi invariable. Il fallait respecter 3 points : l’emplacement, l’emplacement et… l’emplacement. Aujourd’hui, alors que chacun peut se transformer en e-commerçant, que les PME et TPE doivent être présentes en ligne (ce qui n’est pas un point fort du marché français) que lorsque vous visitez les offres produits de Darty ou de la Fnac, vous découvrez de nombreux autres vendeurs sur la même page web de l’enseigne, vous comprenez que la marketplace est donc devenue à son tour l’emplacement roi de l’univers digital. Cela crée de nouveaux enjeux pour toute une nouvelle génération d’artisans, de créateurs d’entreprise, d’ e-commerçants qui sont confrontés à leurs échelles à des objectifs de développements, de marketing et de financements de leurs activités. Sur ce dernier point, Qard, jeune start-up française en phase d’early stage, présente en France et en Suisse chez F10 à Zurich, veut apporter des réponses et un service grâce à sa connaissance des rouages du monde financier et sa maîtrise de la technologie.

Avec Qard, financer un projet d’e-commerce sur une marketplace s’amorce en 3 clics

Comment financer un projet  de digitalisation de son activité, sur une marketplace, quand on est une petite entreprise qui doit trouver sa place sur ce qui s’apparente plus à une autoroute qu’à une voie de traverse ? Rencontrer son conseiller bancaire local qui n’a peut être jamais acheté un jouet en 3D à son gamin ? Pas sûr que le conseil soit à la hauteur. Même à ce niveau d’investissement qui va se compter simplement en milliers d’€, on se retrouve face à des enjeux habituels. La sécurité pour le prêteur face aux profil du requérant qui ne fait pas partie du CAC 40 ou du SBF 250 (indices français) et la vitesse d’action pour le souscripteur qui va se retrouver sur une marketplace avec des concurrents issus du monde entier. L’essor de l’usage du smartphone avec lequel toutes personnes peut acheter un produit en 3 clics rend encore plus crucial la vitesse de réaction de ces e-commerçants.

qard finance

Qard se positionne clairement dans l’écosystème du commerce électronique et propose sa solution de financement à une cible d’e-commerçants présents sur les principales marketplaces. La start-up veut accompagner le développement du commerce électronique en apportant des solutions de financement simples et rapides à ces acteurs. Elle ne s’adresse donc pas à Amazon, CDiscount ou Ebay ou d’autres, mais à tous ceux, TPE et PME qui utilisent le canal de la marketplace pour se développer. Pour se faire, elle cumule au sein de son équipe les compétences d’experts de la finance et la maîtrise de la technologie et de l’intelligence artificielle.

qard finance
Photo by Hello I’m Nik on Unsplash

Qard fournit un accès aux fonds (prêts) aux petites entreprises en ligne en trois clics, sans envoyer de documents ni fournir de garantie. Une réponse ferme est disponible en quelques minutes et l’argent (entre 1000 et 25000 €) est viré sur leur compte dans les 24 heures. Ces sommes sont mises à disposition de l’ e-commercant sans affectation. Il peut les utiliser à ce qui est le plus profitable pour son activité. La durée de l’emprunt est de 12 mois. Aujourd’hui l’octroi de prêt par la start-up se fait de manière classique. Le mode opératoire reste celui que connait bien le marché financier:  emprunt/remboursement. L’innovation se situe en amont dans le cadre de la prise de décision. Sa méthodologie qui lui est propre, pourra par la suite toucher d’autres aspects de son business model.

l’IA permet de donner un sens à des données collectées en provenance de diverses sources

Accorder un financement soulève bien sûr une part de risque pour le préteur. C’est ce qui influe sur une partie des conditions de prêt. Qard associe les technologies de l’intelligence artificielle et du machine learning pour détecter les facteurs de risque bien plus vite que les méthodes d’analyses des opérateurs financiers traditionnels.

 

 

qard finance marketplace

L’atout de sa technologie est l’agrégation fine de données issues de la vie des e-commerçants. Qard connait les méthodologies classiques de scoring financier, mais grâce à ses connecteurs branchés directement sur la marketplace elle peut en tirer très rapidement des identifiants clés pour déterminer un indice de risque pour chacun de ses soumissionnaires. La start-up croise des données transactionnelles et opérationnelles avec des données non financières, ce qui renforce l’acuité de ses modèles d’évaluation. La technologie permet également de comprendre et d’analyser toute les traces laissées par le e-commerçant sur le web, pour créer un vrai nuage de données autour de chacun d’entre eux. Ce nuage de données ne reste pas silencieux car les algorithmes créés par la start-up et notamment les algorithmes d’apprentissage autonome (réseau neuronal) permettent d’analyser le besoin de crédit et les prévisions de trésorerie de manière plus précise que les modèles traditionnels. Le but est de sécuriser la réflexion et permet de fournir une réponse à la demande de financement avec une grande rapidité.

Les éléments mis en place peuvent tourner en permanence que cela soit avant ou après l’octroi des fonds. Il y a donc un suivi en temps réel des investissements ce qui peut faire sensiblement diminuer les zones d’ombres constituées par le peu d’informations disponibles concernant les petits comptes.

Une technologie issue du risk management bancaire et du monitoring d’activités e-commerce.

La start-up française a la particularité d’avoir un pied en France et en Suisse. Cofondée par Azzeddine Chaibrassou que j’ai rencontré à  Zurich et à Paris, elle a séduit l’équipe de F10 et fait partie de la session 2018 de l’incubateur Fintech zurichois. Azzeddine Chaibrassou connait très bien cette ville pour y avoir travaillé quand il était chez Deloitte ou il acquis une expérience pointue en gestion des finances et des opérations.

qard finance marketplace

 

La start-up est par ailleurs présente au sein de l’Espace Innovation de la Société Générale et a des bureaux à Bordeaux dans le nouveau quartier Darwin.  L’association de l’expertise des techniques du financement et de l’intelligence artificielle de Qard pour analyser au plus près le comportement online d’e-commerçants semble une démarche pertinente lorsque l’on voit les chiffres de progression du e-commerce et la place que prend Amazon, sachant que 50% de ces revenus sont réalisés par de petites entreprises. Je vous laisse regarder l’analyse que fait Frenchweb sur la manière dont le géant disrupte le retail, la vision du poids du géant américain proposée par Visual Capitalist et les perspectives du e-commerce dans le Royaume Uni (avant le Brexit) . Même si on sait depuis que les GAFA existent, que « winners take all », il n’y a pas que le géant de Seattle sur la planète e-commerce. La cible pour la start-up est donc large entre les géants et les marketplaces locales ou spécialisées. La techno de la start-up peut convenir aux e-commerçants en direct ou se glisser en marque blanche dans les offres proposées directement par les différentes marketplaces. La maîtrise de la gestion des données pourra permettre à la jeune pousse dans un second temps d’offrir de nouveaux services, au delà de la finance, à tous ceux qui ont besoin d’être présents sur les premières pages d’une de ces places de marché. Elle montre également que le développement d’une start-up peut tout à fait s’envisager entre la France et la Suisse.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *