Fintech-award
Actualité

Top 100 du FinTech Award 2017 à l’horizon !

L’European FinTech Awards & Conference se déroule pour la seconde année à Bruxelles, coeur de l’Europe. Cet événement va rassembler les principaux responsables de l’innovation des grandes banques, des investisseurs enthousiastes et bien évidemment la crème de la crème des sociétés les plus prometteuses de la FinTech. La remise des prix aura lieu lors de la cérémonie du 27 septembre.

L’édition 2017, « The Coming of Age of FinTech »

Selon différentes études proposées par le service d’analyse de  Citi, ou encore McKinsey, de 44% à 60% des activités actuelles des entreprises de services financiers pourraient être préamptées par des startups, lors de la prochaine décennie. Comment le marché peut il réagir, s’adapter, évoluer avec ses mastodontes internationaux et ses agiles challengers innovateurs? La Fintech n’est plus un mirage et avec les nombreux concurrents venant de ses 27 pays, l’Europe se place au centre du débat pour envisager son futur bancaire, forcément mobile, assurément digital.

Entre conférence « high level » avec les acteurs impliqués de ce marché et des institutions européenne, débats d’experts, dîners VIP et bien sûr l’incontournable session de pitchs, vous ferez entre le 26 et le 27 septembre, un voyage au coeur de la finance de demain. Les startups concourant pour le Top 100 sont inscrites dans 9 catégories et les meilleures d’entres elles seront récompensées.

Votre vote peut aider le jury

Les 3 premières start-up dans chaque catégories (il y en a 9 et le programme est accessible ici) pitcheront devant le jury qui rassemble 50 experts venant de toute l’Europe. Le lauréat final remportera une collaboration spéciale avec B.Hive. Pour déterminer les 3 startups en tête, il faut les encourager en votant pour elles. La concurrence est rude, car on peut dire qu’il y a du lourd. On retrouve ceux que l’on croise lors des conférences Fintech tout au long de l’année et qui encore startup ont déjà acquis une dimension qui à défaut de leur donner un statut de licorne les transforment un peu en nouvel étalon du monde de la finance. On retrouve ainsi sur leurs marchés, les allemands de N26 et les français de Yomoni .

En terme de start-up on note que les principaux pays ont amenés leurs meilleures escouades. L’Allemagne a ramené autant de concurrents qu’il y a de pintes vendues un soir d’Oktober Fest chaque seconde par m2 : 53 startups concourent. On y retrouve Wefox rencontrée au PFF 2017 qui est à l’origine une entreprise allemande même si elle se partage entre Berlin et Zurich. Les anglais saturent un wagon de l’Eurostar avant un brexit qui peut les faire sortir de ce concours pour aligner 111 candidats. La France reste plus timide, car ce pays aux grandes banques ne présente que 17 candidats. Mais les plus matures sont peut être déjà dans les labs de ces grandes banques. Enfin la Suisse en présente 12 ce qui est déjà bien et la liste est la suivante  :

  • AYONDO :Ayondo is a global fintech company – we live and breathe the change and democratisation of the financial industry.
  • CARBON DELTA :comprehensive climate change risk management
  • EWISE :ewise is a leading international provider of financial data aggregation and money manager solutions.
  • SONECT : Sonect converts anyone into a « virtual atm » – reducing « cost of cash » via a location based on-demand service. Ce service astucieux  d’ATM moderne avait été présenté au PFF17
  • NETGUARDIANS :we enable financial institutions to beat fraud and stay compliant.
  • INVESTGLASS :Investglass offers the industry’s leading robot-advisor for professional investors solving suitability and appropriateness of advice. La startup avait participé à la conférence sur les robo-adviser au PFF17
  • CASHARE AG :the leading swiss online marketplace for business and consumer loan
  • TRENDRATING :trendrating is the world’s most powerful momentum analytics model, enabling investors to outperform industry benchmarks
  • DIAMOND COIN :diamond coin is the first digital currency fully backed by investment diamonds
  • EXPERSOFT SYSTEMS :Expersoft systems provides a « one stop shop » software solution which revolutionizes the daily business in the financial industry using the latest technology.
  • MONETAS :the world’s most advanced transaction platform powering the next generation of financial services.

 

Un jury éclectique de 50 personnalités aux parcours très diversifiés et doté d’une vision internationale va œuvrer durant cet événement pour attribuer les prix. On note que 2 représentants suisses en font partie. Guillaume Dubray, Managing Partner de Polytech ventures, une première phase de VC investissant dans des startups numériques axée sur les FinTech. Guillaume Dubray est en outre le fondateur de FUSION, le premier accélérateur FinTech de Suisse basé à Genève. Il a 15 ans d’expérience en gestion d’investissement et en finance d’entreprise. Andreas Kubli, l’autre juré helvétique, est Directeur Général de Groupe et Responsable de Gestion et Numérisation Multicanal à UBS Suisse. Avant cela, il dirigeait le département UBS Strategy & Business Development. Il a travaillé précédemment chez McKinsey, où il a été associé durant plus de 11 années.
Puisque l’on est dans un monde financier, donc un monde de chiffres, on remarquera que le Jury comprend 8 femmes, soit 16% du total des personnalités choisies. Certes une position à 2 chiffres, mais qui reste encore faible.

Je vous rappelle que vous pouvez voter pour chacune de ces start-up jusqu’au 25 aout 2017. L’enthousiasme du public est vraiment important car les votes publics constituent 25% du poids dans la détermination du Top 100 européen FinTech.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *