innovation dans les medias
Actualité

Une nouvelle initiative pour stimuler l’innovation dans les médias est née à l’EPFL

Des partenaires académiques, publics et privés se sont réunis pour soutenir et développer l’innovation dans les médias. Les premiers projets seront lancés dès cette année.

innovation dans les medias

L’EPFL, la SSR, Ringier et le Triangle Azur, réseau réunissant les Universités de Genève, Lausanne et Neuchâtel, unissent leurs forces et créent l’Initiative pour l’innovation dans les médias (IMI), un consortium de partenaires publics et privés. Cette alliance vise à stimuler l’innovation dans le domaine des médias et des technologies de l’information. L’Office fédéral de la communication (OFCOM) soutiendra également des projets au sein de cette initiative. Il est a souligné que L’IMI est ouverte à tous les acteurs privés ou publics, de Suisse ou de l’étranger, qui souhaitent la rejoindre et qui sont actifs dans le domaine concerné.

innovation dans les medias

La Suisse dispose d’un marché très dense de médias écrits, audiovisuels et numériques, et d’un réseau de Hautes Écoles de très grande qualité. Les membres fondateurs de l’IMI veulent créer une interface entre ces deux mondes pour soutenir et développer l’innovation dans les médias. Les partenaires se sont engagés financièrement avec la création d’un fonds de soutien à l’innovation doté annuellement de 650’000 francs. Il permettra de financer des projets de recherche en faisant notamment appel aux compétences des chercheurs, chercheuses, étudiantes et étudiants des universités partenaires. Les premiers appels à projets seront lancés dès l’automne.

Des sujets tels que les fake news, le data journalisme, la découvrabilité et la personnalisation des contenus, l’intelligence artificielle, les objets connectés, les expériences immersives, mais aussi les nouveaux modèles d’affaires, la monétisation ou encore les aspects culturels et sociaux des médias pourront être traités. Les partenaires souhaitent ainsi construire un pont entre créativité et technologie, entre le monde des médias et celui de la recherche académique, convaincus que l’interdisciplinarité est une des clés de l’innovation.

Mounir Krichane dirigera cette structure en y apportant sa grande expérience dans les médias

Cette initiative mettra en œuvre des projets sous la gouvernance des différents partenaires. Depuis le mois de mars, Mounir Krichane dirige le Centre Média, bras opérationnel de l’Initiative. Ce centre est hébergé par l’EPFL au sein de l’EPFL Innovation Park. M. Krichane est un ingénieur diplômé de l’EPFL ayant travaillé plusieurs années dans les médias, il est membre de plusieurs communautés de l’innovation aux niveaux suisse et européen.

innovation dans les medias

Né en 1979, Master of Science de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en 2005, Mounir Krichane (un prénom qui a l’air de prédestiner au Numérique, autant en France qu’en Suisse) a poursuivi ses recherches comme collaborateur scientifique dans le cadre des Pôles de recherche nationaux du Fonds national suisse de la recherche scientifique. Il participe ainsi au programme NCCR MICS (Mobile Information and Communication Systems), où il s’est vu attribuer un fonds d’amorçage pour développer une startup en 2008. Après son expérience d’entrepreneur, Mounir Krichane rejoint la Radio Télévision Suisse (RTS) en 2009. Il participe à la fusion des sites internet rsr.ch et tsr.ch et au développement de l’offre communautaire maRTS. En 2014, il devient Chef de projet au Laboratoire numérique de la RTS et met en place divers projets innovants mêlant technologie et contenu. Rompu à la gestion de projet, il est en contact avec des partenaires internes et externes, agences, startups et laboratoires, qu’il met en relation pour faire avancer ses idées.

 

Plusieurs membres ont partagé les raisons de leurs appartenances à ce projet

Yves Flückiger, recteur de l’Université de Genève et président du Comité de l’IMI en tant que représentant du Triangle Azur
« La diffusion des savoirs est au cœur des missions de l’Université. Pour atteindre son public, elle doit s’appuyer sur des médias forts, pleinement en phase avec les évolutions technologiques et sociétales. Participer au développement et à la mise en œuvre de nouvelles
solutions est un défi passionnant pour la communauté académique. »
Ralph Büchi, COO de Ringier Group, CEO de Ringier Axel Springer Schweiz AG et membre du Comité de l’IMI
« Avec cette initiative, nous combinons la recherche scientifique de pointe avec la pratique des médias numériques. Cela permet non seulement de créer des synergies, mais aussi de jeter un pont entre des instituts de recherche de premier plan et des grandes entreprises de
médias comme Ringier. Les deux parties profitent de ce nouveau type de transfert de savoirfaire.»
Gilles Marchand, directeur général de la SSR
« En tant que service public, la SSR est utile à la société et à la Suisse. C’est pourquoi elle s’engage résolument aux côtés des médias privés et des hautes écoles pour développer avec eux l’innovation des médias – un domaine dans lequel la Suisse a clairement une carte à jouer
grâce à ses pôles d’excellence académiques et journalistiques. »
Martin Vetterli, président de l’EPFL
« Cette démarche incarne tout ce que nous devons et voulons faire : valoriser la qualité de notre recherche et la rendre accessible à la société, pour le plus grand bénéfice de tous. Les médias et leur excellence nous importent particulièrement, en raison de leur rôle dans notre
démocratie. Pouvoir contribuer à leur capacité d’innovation et apprendre avec eux nous paraît particulièrement fascinant. »

Un sujet qui donnera sans doute d’autres innovations, après celles qui on déjà pris naissance dans ce pays ou gérer 3 langues permet de comprendre rapidement comment bien diffuser l’information est capital. Il est donc à noter que ce projet est ouvert à des candidats extérieurs à la Suisse. Les nouveaux médias français pourraient y avoir un intérêt à collaborer.

Ces derniers sont déjà sollicités, notamment par Google qui en 2018 a accordé plus de 20 millions d’euros à des projets innovants dans les médias en Europe. Les quotidiens Le MondeOuest-France et la plateforme Loopsider figurent parmi les lauréats de ce cinquième appel à projets de Google pour l’innovation dans les médias, a annoncé mardi le géant américain, notamment pour développer des projets dans l’intelligence artificielle, comme nous l’indique Frenchweb.  La France se retrouve en tête avec 13 projets financés, alors que la Suisse n’a que 2 prototypes qui recevront une aide du géant américain.

innovation dans les medias

 

 

Photo by Elijah O’Donell on Unsplash

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.