Le Mass Challenge révèle sa première liste de lauréats en Suisse.

Mass Challenge Switzerland

Le Mass Challenge, première session helvétique a rendu son verdict en ce début du mois de novembre 2016. Le Mass Challenge est l’accélérateur qui se juge le plus « Startup friendly », car il ne prend pas de participation au capital des startups soutenues. Depuis Boston son point de départ sur la cote Est, brillante ville du Massachusetts, l’organisme a essaimé au Royaume Uni, en Israel, au Mexique (donc avant la construction d’un éventuel mur 😉 ) et en Suisse au début de l’année 2016.

S’implanter dans un pays reconnu pour la sixième année comme le plus innovant du monde, alors que l’on a comme philosophie d’aider le développement de startups qui vont apporter des solutions améliorant l’existence est plutôt sensé. 450 dossiers venant de toute l’Europe on été déposés au mois de février pour tenter de faire partie de cette première vague. 70 d’entre eux furent retenu par le jury et purent suivre ce programme d’accélération du Mass Challenge, qui avec son expérience peut proposer les best practices en provenance des Etats Unis, d’Israel, du Royaume Uni, pour aider les startups européennes à faire grandir leurs projets. Les candidats sélectionnés ont pu ainsi travailler avec des mentors, des experts, rencontrer entreprises et associations pour faire mûrir leurs idées et s’améliorer dans l’exercice du pitch afin de convaincre, banquier ou VC.

Le Mass Challenge sélectionne 13 startups pour sa première session

Le Mass Challenge n’est pas un organisme trop superstitieux puisqu’il a décidé de présélectionner au terme de ces 4 mois, et parmi les 70 candidats initialement retenus, 13 startups. Elles se sont disputées les plus hauts honneurs et notamment la possibilité de se voir attribuer une part de la dotation de 400 000 de CHF. « We’d been excited to see how our 70 projects had grown during the past four months with a great number of achievements. The connexions with the mentor community were tremendous and we are confident in the interests for our region to host MassChallenge Switzerland for the years to come », indique Ian Roberts, CTO of Bülher, une des sociétés parties prenantes de la création du Mass Challenge en Suisse. Les 13 start-up sélectionnées proviennent de plusieurs pays mais la grande majorité appartiennent à la Suisse:

Suisse :
Aerotain
Darix
Fastree3D
Gait Up SA
homePad Solutions SA
Intento
SwissDeCode
TwentyGreen
Versantis
Xsensio

France
Sensorwake
machIQ Industrial Services Inc.

Angleterre 
Taste of Kenya

Sur ces 13 dossiers sélectionnées, on trouve 10 startups suisses, ce qui est assez logique, dont Fastree 3d ou Gait Up, présente pour cette dernière à Viva Technology en Juin dernier à Paris.  La santé et le bien-être sont des domaines bien représentés avec les startups suisses Intento, Versantis, Gait up, Xsensio, mais on notera également la présence du français Sensorwake, qui avec son réveil qui délivre dès poltron minet des douces odeurs choisies, se trouve déjà dans les rayons de Darty ou de Boulanger.
Le monde du food et de l’agriculture est aussi impacté, et de cela on ne peut que s’en réjouir. Si faire baisser la température autour du globe et maitriser notre empreinte carbone peut sembler à certain ésotérique et difficile à maitriser, surveiller son alimentation est de fait beaucoup plus à portée de main. Dans la short-list, les startups Twenty Green, SwissdeCode et Taste of Kenya, font partie de celles qui veulent améliorer notre alimentation au quotidien et protéger les ressources naturelles.

Et les vainqueurs sont :

Au terme de quatre mois d’encadrement, six entreprises, dont quatre suisses, ont été récompensées lors de la remise des prix qui s’est déroulée à Renens (VD). 2 prix de 100000 frs CHF ont été remis à Versantis et machIQ.  La première que l’on retrouve 36 ème dans la liste des 100 startups suisses est une spin off de l’ETH de Zurich. Elle propose une plate-forme pour le traitement des insuffisances hépatiques aiguës. La seconde machIQ travaille dans le secteur de l’industrie 4.0. Elle veut simplifier et accélérer la surveillance et la maintenance des machines de production grâce à une interface unique.
Après ces 2 principaux prix, 4 autres entreprises ont été récompensées et ont reçu 50’000 CHF.  Il s’agit de SwissdeCode qui a conçu une box pour déterminer la qualité et l’authenticité des composants dans produits alimentaires.
Xsensio travaille dans les nano-technologies et a imaginé un patch qui permet de récupérer les données biochimiques d’un individu de manière non invasive.
TwentyGreen produit un nouveau aliment probiotic pour le monde animal qui se révèle sain et éco-responsable.
TasteOfKenya est une start-up britannique qui veut modifier le circuit de vente du café et mettre les producteurs et les torréfacteurs directement en relation afin de rééquilibrer le marché en faveur des premiers.
Les sept autres startups de la liste ne reçoivent ni chèque ni subside, mais peuvent rester en résidence au Centre de Biotech de Genève jusqu’en Juin prochain et bénéficier du soutien professionnel de la Fondation Inartis.

A aujourd’hui les entreprises accélérées grâce au Mass Challenge ont levé plus de 1.4 billion de$, généré plus de 575 millions de CA et crée environ 50 000 emplois de manière directe ou indirecte.  Aucune raison que la Suisse n’en profite pas.

Le journal Le Temps a publié 2 papiers sur les 450 dossiers reçu par le Mass Challenge en Suisse,  ou l’expérience vécue par 2 startups suisses. D’autres articles de ce blog relate mon voyage à Boston et la rencontre avec le Mass Challenge aux Etats Unis ou à Londres.

 

One thought on “Le Mass Challenge révèle sa première liste de lauréats en Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *