Top 100 - Startup - 2018 Zurich
Start-up suisses

Top 100 Swiss Startup Award 2018, quand l’innovation renforce la précision suisse.

Revenons vers cette cérémonie des Top 100 Swiss Startup Award qui s’est déroulée début septembre à Zurich, une ville que je redécouvre avec plaisir et surprise à chaque fois que je viens et ou seul le concessionnaire Dacia a du faire faillite vu le nombre de véhicules haut de gamme qui forment les front row et les suivantes aux feux rouges. Entre lac, zone industrielle re-inventée et vieille ville on comprend que les « Zooglers » goûtent le plaisir d’y vivre entre 2 conceptions d’algorithme.
En 2018, la précision suisse semble toujours de rigueur. Le palmarès de cette nouvelle édition permet de savoir avec le plus de précision possible quand avoir des enfants, faire circuler des véhicules autonomes sans qu’ils s’égarent entre les pâtés de maison et avoir rapidement des résultats fiables aux examens médicaux liés aux cancers.

Etre présent à Zurich semble un choix logique car la sélection de ce Top 100 montre que les startups originaires de cette ville constituent 51% des startups citées en 2018 (contre 42% en 2017). Ce chiffre montre combien cette ville est importante dans l’émergence des techs suisse. Mais que les Suisses romands ne soient pas déçu. Ils ont scruté le palmarès et le compte y est, avec de belles réussites, jusque sur les plus hautes marches du podium.

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

On constate aussi, même s’il y a encore du chemin à faire, l’apparition de 4 startups dans l’univers des crypto asset et de la blockchain, avec Crypto Real Estate AG (Swiss Real Coin) (25 ème), Melonport (66 ème), Crypto Fund AG (73 ème), Legal Technology Switzerland AG (Proxeus) (88 ème). A ce sujet je vous rappelle le Crypto Summit de fin Octobre organisé par SmartValor, ou vous pouvez obtenir ici une place avec un code de réduction.

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

Vous trouverez aujourd’hui un site entièrement dédié à la liste de ce Top 100, ces startups suisses les plus innovantes et les plus prometteuses qui ont vu 47 nouvelles pépites entrer dans le classement 2018 aux côtés de 53 «high flyers» déjà remarquées dans les éditions précédentes et maintenant se développant dans le monde. Un renouvellement important qui avec les rachats, les levées de fonds, montrent le dynamisme de ces créations ayant permis l’existence de plus de 5000 nouveaux emplois.
Au sein de chacune des 3 meilleures startups on peut voir qu’une femme participe à l’équipe fondatrice. Les fondatrices figurent également dans trois autres du Top 100 comme, Cutiss (5ème et peut être le sujet qui m’a le plus impressionné), Piavita ( 6ème alors que l’entreprise était 100 ème en 2017, superbe ascension au galop ) et Versantis, tandis que 28 des 100 startups ont des femmes dans l’équipe fondatrice comme par exemple Mirrakoi .

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

.

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

Bravo donc à Ava qui remporte la première place pour la seconde année consécutive, ce qui est la preuve d’une constance du jury car LESS avait terminé à cette même première place les 2 années précédentes avant de sortir du classement. Une des règles du Top 100 est effectivement qu’il ne prend en compte que les startups au cours de leurs 5 premières années.
Bestmile fait un parcours sans bruit vers les sommets, telle une voiture électrique autonome, puisque la start-up est passée de la 13 ème place en 2016 à la 7ème en 2017 puis la seconde en 2018. Il ne lui reste qu’un an pour monter sur la plus haute marche du Top 100. Mais c’est par ailleurs une entreprise suisse qui a été choisie par le WEF en Chine en septembre pour parler mobilité et qui sera à Paris du 18 au 20 octobre au salon AUTONOMY – BoothE17

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

Lunaphore a terminé 3ème, auteur elle aussi d’un joli parcours toujours majoritairement dans les 10 premiers pendant 5 ans. Elle a signé tout récemment de nouveaux partenariats ambitieux.

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

Comme l’indiquait la pancarte d’un participant à une marche pour le climat effectuée à Paris, « il faut sauver la planète car c’est la seule sur laquelle il y a du chocolat« . Présent en guise d’amuse gueule lors de ce Top 100 Swiss Startup Award, il y avait beaucoup d’autres choses à déguster même si la foodtech n’est pas un secteur très représenté dans ce palmarès. Il faut bien reconnaître que l’on reste confiant et fier de ce pays dont on souhaite qu’il garde, voire qu’il améliore son dynamisme et qu’il ait une innovation un peu à l’image de Flyability (4ème du classement 2018) qui va là ou les autres ne vont pas et toujours aussi bonne que les stats présentées par DigitalSwitzerland. On a pas de raison de douter d’un pays qui met les petits pains en lévitation, sait amarrer les bateaux au dessus des maisons et fait tenir en apesanteur des ombrelles colorées .

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

Top 100 - Startup - 2018 Zurich

Il y a avait aussi cette année un prix du public qui a été remporté par Smallpdf. Fondée en 2013, la startup propose un service d’édition de fichiers PDF facile à utiliser dont la version payante coûte 40 € par an et vous permet de faire presque tout dans le domaine de la conversion PDF. Elle a déjà séduit 15 000 000 d’utilisateurs.
L’événement qui permet de découvrir et célébrer ces participants du Top 100 Swiss Startup Award se construit avec l’aide des partenaires qui ont rendu cela possible: partenaires de présentation: Credit Suisse, SVC, Swiss Prime Site, SECA, digitalswitzerland, partenaires de l’événement: Gebert Rüf Stiftung, WTOIP, Kellerhals Carrard, Zühlke et partenaires médias: Handelszeitung, PME Magazine et startupticker.ch.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.