MassChallenge-Switzerland-2016
ActualitéBoston

Le Mass Challenge lance sa session de Genève – Suisse

C’est donc le plus friendly des incubateurs qui est venu s’installer à Genève, après Boston (là ou il est né) Londres, Tel Aviv et Mexico. Le Mass Challenge à ouvert sa session Suisse dans le campus Biotech proche du Palais des Nations et du Jardin Botanique.

MassChallenge-Switzerland-2016

Ce coin de la ville lémanique a l’habitude de voir pousser les jeunes pousses sous

MassChallenge-Switzerland-2016

sous des bâtiments en verre. A quelques mètres de la verrière dudit Jardin Botanique, le bâtiment va abriter sous la sienne, entre 50 et 100 startups entre juin et octobre 2016.

MassChallenge-Switzerland-2016

Le Mass Challenge donne une nouvelle dimension à l’incubation des startups suisses

Ce lancement prenait place dans le cadre de Lift Conference 2016, et remplaçait la Venture Night. Les américains avaient fait les choses en grand puisque l’immense salle se voyait totalement remplie, par le ban et l’arrière ban de l’éco-système startup qui avaient trouvé place sous la voûte moderne du centre du chemin des Mines.

MassChallenge-Switzerland-2016

MassChallenge-Switzerland-2016

On se retrouvait devant une scène ou parmi les intervenants, on remarquait le CEO du Mass Challenge en personne, John Harthone venu lancer la cérémonie, en compagnie de nombreuses startups lauréates des précédents opus. L’organisation américaine avait fait venir des Alumnis, en provenance des Etats Unis ou de Londres pour vanter tous les avantages qu’ils avaient trouvé chez l’incubateur du Massachusetts. Une sélection de 7 startups suisses a eu également l’occasion de monter sur scène. Elles avaient été choisies après des entretiens la veille qui avait permis d’effectuer cette sélection parmi les 15 candidats initiaux. Ceux ci avaient été repérés par le magazine Bilan, à l’occasion de son n°, maintenant attendu avec impatience, des 50 startups suisses dans lesquelles investir.

MassChallenge-Switzerland-2016

MassChallenge-Switzerland-2016

MassChallenge-Switzerland-2016

En ce qui concerne les startups suisses, on retrouvait donc sur scène, Advanon (qui a eu le prix du public), Intento, Orbiwise, Twenty Green, Fastree 3D, FemtoPrint et Morphotonix. La distribution des prix a vu chaque lauréat repartir avec une clarine et bien sûr les américains se sont beaucoup amusés à lancer la session Suisse avec la plus grosse cloche ( compte à rebours dans la video ci-dessous).

MassChallenge-Switzerland-2016

L’équipe était présente tout au long de la conférence Lift 16 pour expliquer leur programme. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 10 février, et effective jusqu’au 31 mars. Un premier round sélectif aura lieu en avril, puis un second en mai. Les finalistes (le Mass Challenge en espère entre 50 et 100) seront annoncé fin mai, début juin sachant que la session durera de juin à octobre.

MassChallenge-Switzerland-2016

On rappelle que cet incubateur ne prend pas de part aux capital des startups qu’il héberge pendant son programme de performance et d’accélération de 4 mois, qu’il  permet une ouverture sur l’international grâce à son réseau de 600 experts tout autour du monde et permet de toucher de nombreuses récompenses financières pour les vainqueurs. Les bureaux ainsi que le logement sont prix en charge.
Finalement le plus dur est de s’inscrire au Mass Challenge car là vous avez tout à faire 😉

Mass Challenge UK
ActualitéBostonVenture Leaders

Le Mass Challenge ouvre ses portes à Londres et accueille 3 startups suisses

Mass Challenge 2015Le Mass Challenge est un des accélérateurs les plus importants de la sphère startup. Son objectif est de mettre à disposition des créateurs d’entreprises toutes les ressources nécessaires à leurs éclosions. Il accueille plutôt des startups en phase « d’early stage » et ses statuts d’organisation en mode « non profit », ne lui autorise pas à prendre des parts de capital.

Le Mass Challenge est présent à Boston, Tel Aviv et Londres

Lancé en 2010 à Boston, l’organisation a un plan de développement à l’international. Elle a pris place à Tel Aviv, et ouvre cette année à Londres. 3 startups suisses seront présentes pendant les 4 mois de la période d’incubation: CLARA,  Pingen GmbH, et  incredX

D’autres startups suisses suivent le programme de Boston.

faveeo- IA and content marketing
ActualitéBoston

Les startups suisses rencontrent leurs publics sur tous les continents

Alors que les dernières vibrations de Futur En Seine (#fens2015) se font encore ressentir sur Paris et sa banlieue, les présentations plus formelles se sont déroulées dont celle d’ Axis CapDigital. Une dizaine de startups étaient présentes dans les salons d’honneur de l’Hôtel de Ville, et parmi elles, Faveeo (tiens mais c’est une Venture Leader 2013 😉 était là, pour présenter sa solution de data intelligence pour le web et les réseaux sociaux.

Du coeur de la capitale à sa périphérie, la techno suisse s’expose

Certes, il y a moins de boiseries Porte de Versailles qu’à l’Hôtel de Ville, mais question hauteur de plafond le Parc des Expositions se défend. Tinynode était présente Porte de Versailles en ce Read More

Boston

Venture Leaders 2014, Du CIC au Flatiron, l’expérience s’enrichit.

Le Swissnex Boston a accueilli pendant le mois de Juin 2014 les Ventures Leaders de l’année. 20 startups qui ont pu suivre ce programme professionnel et rodé depuis 14 ans, que j’ai eu la chance de partager en 2013. Cette « Nati » de la technologie avait un profil assez médical vu la compétence de la cote Est dans cette activité. Les profils des dirigeants de ces statups suisses sont présentés sur le lien.

l’innovation c’est New York !

Mais ce n’est pas parce que le programme intense est rodé qu’il n’évolue pas. Toutes les startups retrouvaient les classiques du Massachusetts (viennoiseries de SwissBakers inclusent j’espère ;). C’est à dire cours au Babson College, visites d’entreprises, sessions de coaching et ateliers avec des entrepreneurs et des investisseurs locaux, pitchs au CIC la mecque des startups du Massachusetts (sans oublier que le MiT et Harvard sont à 2 blocs) et participation au PitchFest organisé avec le Mass Challenge ou la startup gagnante fut One Drop Diagnostics. 4 startups suisses sont inscrites au Mass Challenge 2014 et continuent leurs parcours à Boston, tout comme Flatev l’avait fait l’année dernière.

L'equipe des Ventures Leaders 2014
Photo Swissnext Boston

Pour aller plus loin, pas besoin de boire de la boisson qui donne des ailes (R..B… ;). Il suffit de ce rendre à New York, cette ville à l’énergie électrisante et nouvelle étape du programme des Ventures Leaders avec de nouvelles rencontres et expériences avec des VC, entrepreneurs, startups, entreprises et médias à la clé. En tenue officielle la Swiss National Startup Team est prête à fondre sur Manhattan.

New York  envahie par la Swiss National Startup Team

Ce n’est pas de la magie, c’est de la technologie

Quand devant une salle médusée un homme s’assoit sans chaise, ce n’est pas une entourloupe à la David Copperfield, c’est une technologie imaginée du coté de Zurich par Noonee. La startup n’est pas là pour faire illusion, mais pour démontrer les atouts de son produit pour les sites industriels américains. A New York, les Venture Leaders ont  participé à la Swiss Tech Night  co-organisé avec VentureOutNY. Le public et le jury de New York ont choisi comme gagnant Versantis de l’ETH Zurich.

De nombreuses photos sont disponibles sur le compte Flickr du SwissnexBoston
Bloomberg a accueilli l’événement à son siège de New York et les Ventures leaders ont pu monter sur scène pour présenter leurs projets innovants. La video de Blomberg montre de jeunes suisses et un Jordi Monserrat souriant et heureux de pouvoir montrer leurs talents à une audience américaine et curieuse. Il faut dire aussi que les suisses pouvaient sourire. Le match contre la France allait commencer quelques heures plus tard 😉

BostonStart-up suisses

Tinynode, Veni Vedi, Vinci !

startup suisseTinynode startup suisse de Lausanne a signé un contrat avec le groupe français Vinci Autoroutes, pour la détection de poids lourds sur les aires d’autoroute. Au total, vingt-six aires sont concernées.
La solution proposée par Tinynode permet de détecter l’utilisation des places de parkings poids lourds sur les aires d’autoroutes et d’en signaler la disponibilité aux chauffeurs via un panneau indicateur ou une application smartphone.
Dans le cadre d’une amélioration des usages respectueux de l’environnement par les sociétés d’autoroutes, cette gestion fine permet d’orienter une partie du trafic vers des aires non surchargées. Cela améliore la sécurité et évite une dégradation de l’environnement excessive par une présence de poids lourds supérieure à ce que l’aire peut accepter.

Solution gestion poids lourds
Tinynode solution gestion gestion poids lourdsPierre Castella CEO de Tinynode, a fait un court arrêt sur l’aire de Boston en juin 2013, avec ses 18 camarades des Venture Leaders, avant de continuer sa route pour développer sa société. On leur souhaite tous de devenir des poids lourds de leurs secteurs respectifs.
Lors des différents ateliers, il s’agit ici de l’atelier « Négociation », il a affronté amicalement Robin Wirz de Terria Mobile pour un exercice qui rendait ces sessions plutôt animées. ils  sont tous les 2 sortis vainqueurs de ce bras de fer, car chacun dans leur domaine ont signé des contrats en France. Tinynode chez Vinci donc, et Terria Mobile pour une grande marque de luxe. Congrats !

Boston Venture Leaders

Plus d’infos sur le tumblr du SwissnexBoston

BostonStart-up suisses

Flatev: la machine qui fait d’excellentes tortillas, what else ?

startup suisseVos invités sont arrivés, les discussions vont bon train et les éclats de rires alternent avec les check hand animés. Vous vous dirigez alors vers la machine, vous glissez une capsule à l’intérieur et là tout de suite vous vous dites, Expresso, Longo, Ristretto, Arpeggio….. non vous n’y êtes pas, vous vous dites Flatev

Flatev, la machine a faire des tortillas

Flatev c’est cette étonnante machine qui a pour but de révolutionner la confection de la tortillas, suivant un principe cher à Mr Nespresso (Georges de son prénom) : la vedette c’est la tortillas.Read More

Boston

Que puis je faire pour vous ?

Boston- venture-leadersCette phrase n’est pas une réelle proposition que je fais à toutes les personnes qui lisent ce blog. Je ne m’en sortirais pas 😉 C’est souvent par cet énoncé que débute un entretien avec un mentor ou un expert aux USA. Un autre exemple est la forme d’un mail reçu d’un contact américain en réponse à une de mes démarches et qui commence par « Thanks for connecting ». Pour cela les USA sont un pays ou la culture de la découverte  » qui êtes vous, Que me proposez vous ? » est bien plus développée qu’en Europe.

Read More

BostonStart-up suisses

Swissbakers, le bon gout de la startup suisse

picto-start-up-2Aux USA, on fait du networking, on pitch, et on savoure la gastronomie suisse. Il a été agréable de découvrir sous les paysages verdoyants du Massachusetts, Swissbäkers, startup suisse, qui opère dans le domaine du catering à Boston et dans ses alentours.
swissbakersLes dirigeants Thomas Stohr et son épouse, se sont lancés dans l’aventure il y a plus de 6 ans, après un long parcours chez Mövenpick.

Read More

Boston

Networking chez le Consul de Suisse

Les américains ont une vraie science du temps informel. Le temps informel appartient à ces moments ou les participants d’une réunion discutent entre eux dans des circonstances plus conviviales, sur des sujets différents que ceux qu’ils ont abordés en séance, afin de mieux se connaitre.  Un des intervenants  lors du voyage des Venture Leaders à Boston, Ofer Sharone dans son atelier consacré à la négociation l’a bien démontré. Créer ces circonstances favorables permettent de développer le capital confiance qu’un américain peut trouver chez vous (c’est un phénomène réciproque), et faciliter la conclusion d’un deal.
BBQ chez le Consul
C’est dans cette perspective que le Consul Felix Moesner a reçu ses nombreux convives au cours de ce « networking BBQ ». Dans une résidence américaine, un peu le style Wisteria Lane ou on s’attend à voir débarquer au coin d’une pelouse soignée une des Desperate Housewife accompagnée de son jardinier, la réception chez le Consul de Suisse est placée sous le signe de la convivialité, et de la gastronomie suisse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Organiser un BBQ a l’Américaine… c’est à dire pas trop tard, car les américains démarrent leurs journées tôt et passent à table assez tôt, permet de recevoir les invités dans sa maison, autour d’un barbecue et de délicieux produits suisses ( non, pas que du chocolat ou du fromage, mais également un service traiteur parfait, et un pain délicieux). Il est organisé par une société suisse, vraie start-up dans son genre, installée à Boston : Swissbäkers.com)

boston venture leaders
Le cercle des invités s’est agrandi. Tous les mentors et experts sont présents et de nouvelles relations s’y sont ajoutées. Les discussions vont bon train autour des saucisses grillées et de la salade de pommes de terre.
Les européens ont vite pris leurs mauvaises habitudes. Boire et discuter sur le perron de la maison, coté rue. Cela ne se fait pas aux USA. Les conventions américaines font que c’est le jardin derrière la maison qui est destiné à cet usage. Mais il faut dire que les fauteuils à bascule de la terrasse sont attirants, et incitent à balancer entre sujet sérieux, « quel est ton produit », et sujet plus léger, « quelle îles faut-il visiter au cours du prochain week end », discussions qui forment la trame de ce networking informel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les convives, habillés de manière plus décontractée, écoutent avec attention le discours protocolaire du Consul, qui a réussit à mettre tout le monde dans son salon et dans sa poche.
Même  un étonnant artiste suisse, fils d’une famille de vigneron helvétique du Canton de Vaud, connaisseur éclairé du vignoble à voir sa démarche non linéaire, si vous voyez ce que je veux dire. Cet artiste peintre utilise  son café (avec plus ou moins de sucre) ou son vin pour créer ses toiles. Il m’a promit de m’envoyer le lien de son futur site internet. Je suis impatient de voir cela 😉

Toute les conditions étaient réunies, beau temps, BBQ parfait, jolie maison, ambiance conviviale, pour que ce moment deviennent propice à un échange fructueux st sympathique  entre les représentants d’une culture européenne et ceux de la culture américaine.