Hello Tomorrow - science et tech
Actualité

Hello Tomorrow, l’événement français qui fait la part belle aux startups Deep-Tech

Pour la 4 ème année Hello Tomorrow a pris place à Paris avec son Hello Tomorrow Summit qui s’est déroulé le 26 et 27 Octobre 2017 au 104 Paris. Ici pas de réseau sociaux, d’app, de plateforme qui s’insèrent dans une relation entre 2 personnes, de lunettes qui filment des séquences éphémères. Il s’agit de Deep-Tech. Nées le plus souvent dans un laboratoire, fruit des dernières avancées scientifiques, difficiles à reproduire, les startups deep-tech veulent repousser les frontières technologiques, grâce à des avancées scientifiques qui créeront de véritables ruptures.Hello Tomorrow rassemble une communauté mondiale associant les plus brillants talents pour mettre en valeur des collaborations entre projets innovants, entrepreneurs, investisseurs et faciliter un Go to Market  pour des innovations disruptives.  Soutenue par BNP Paribas partenaire majeur mais pas unique, dotée d’un vaste éco-système, fondé par Xavier Duportet (entrepreneur français dont la start-up Medtech Eligo Bioscience vient de lever 20 millions d’$) cet organisme sans but lucratif mondial créé par des entrepreneurs spécialisés dans les technologies de pointe se donne pour mission à mettre en valeur, habiliter et connecter les entreprises technologiques les plus prometteuses du monde entier afin d’accélérer le transfert de technologies révolutionnaires vers des solutions concrètes.

Hello Tomorrow - science et tech

Hello Tomorrow - science et tech

Hello Tomorrow - science et tech

Une communauté mondiale qui fait émerger des projets dans 10 domaines

Hello Tomorrow s’appuie sur une vaste communauté scientifique, comprenant de nombreuses écoles dont l’EPFL en Suisse. Cette base de plus de 3 000 influenceurs scientifiques et leaders internationaux permet d’explorer les dernières tendances en matière de technologies de pointe et facilite les connexions qualitatives. Dotées de hubs locaux dans le monde, initiant des interconnexions entre ces réflexions de laboratoires et les grandes entreprises, cet organisation aide les VC et les entreprises à comprendre les enjeux des changements profonds qui vont intervenir dans leurs industries et offre une approche sur mesure pour aider les start-ups de technologies de pointe à développer des écosystèmes et construire un réseau mondial.

Cette communauté permet de sourcer plus de 3000 projets dans 100 pays et si on parle bien sûr d’AI et de blockchain, c’est pour mieux faire évoluer des secteurs comme l’Industrie 4.0, l’agriculture ou encore la santé et les transports.

En 2014 le professeur Courtine avait gagné le grand prix Hello Tomorrow

C’est la belle histoire du professeur Courtine, français qui a travaillé à Los Angeles et pour qui l’EPFL a réalisé un petit mercato pour ce Neymar de la Science finalement venu s’installer en Suisse pour développer ses solutions permettant à des personnes touchées à la moelle épinière de retrouver des fonctionnalités de marche. Il était venu présenter son projet à l’Ambassade de Suisse en 2013, et à gagné le Grand prix Hello Tomorrow l’année suivante avec sa start-up G-Therapeutics.

En 2015 c’est la start-up anglaise Biocarbon Engeneering qui a gagné le Grand Prix, précédent l’allemande Lilium Aviation, lauréate en 2016.
Les prix sont à la fois une remise de fonds, dont 100000 € pour le Grand Prix sans prise de participation, et une journée dédiée à un dating entre ces jeunes pousses et les grandes entreprises intéressées pour trouver les technologies qui vont bouleverser leurs marchés avant que ceux-ci ne changent sans eux.

Les startups suisses présentes

75 startups avaient été sélectionnées dans 10 secteurs d’activités, listé dans la partie droite de la photo çi-dessous. Bon, quand on les compte,  on arrive qu’à un total de 68. Peut ëtre que certaines n’ont pu se déplacer ou qu’elles se sont fait racheter avant cette fin octobre ?  On constate dans cette liste de candidats une forte domination des startups américaines, au nombre de 23, soit plus d’un tiers des participants. Mais on voit poindre dans cette compétition des startups venant d’Inde au nombre de 5, soit bien plus que la start-up nation autoproclamée Israël qui n’en place que 2, soit autant que…. l’Italie.

Hello Tomorrow - science et tech

La Suisse avait cette année 4 candidats :

Food and Agriculture : Ambrosus

Healtcare : Ophthorobotics

Mobility : Parquery

Aerospace : Onesky

Le lauréat du Grand Prix pour cette édition 2017 est la start-up indienne Saathi. pour cette année aucune des suisses n’a pu se placer sur la plus haute marche d’une des catégories.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *