Actualité

Leade.rs amène la Silicon Valley à votre porte et vous attend !

Le retour de Loic Le Meur à Paris, avec Leade.rs ne pouvais pas passer sous silence. Si les plus jeunes le connaissent peu, n’exagérons rien il n’est pas de la génération Bill Gates, vous pouvez quand même vous souvenir de ses nombreuses créations d’entreprises en France puis dans la Silicon Valley, et notamment de l’event Le Web.

Le Web a très bien fonctionné au début des années 2000, avant de changer de propriétaire. Il avait rencontré un succès incontestable. Ces conférences avaient permis au monde économique et aux décideurs politiques de faire leur apprentissage d’internet et de découvrir Aubervilliers. Les start-up étaient bien sûr présentes et parmi les Suisses quiRead More

Uberpitch le 25 février par Seedstars
Actualité

En voiture Startup ! le 25 février avec l’UberPITCH de Seedstars

Seedstars et Uber organisent le 25 février une session de rencontres entre jeunes startups et VC d’une manière originale. Cela s’appelle l’UberPITCH, et se déroule à Lausanne. Vous prenez un VTC, limousine confortable, chauffeur stylé, vous ajoutez un VC aux facultés d’écoutes maximales et à l’expérience avérée et vous avez la base de l’UberPITCH. Il ne suffit plus que d’ajouter à cette équipe une jeune startup avide de présenter son idée et son plan d’actions et ….en voiture Simone ! ou plutôt en voiture Startup !

10 mn pour présenter votre projet

Commander son UberPITCH n’est pas la partie la plus compliquée et ne vous demandera pas des efforts insurmontables. L’appli Uber installée, le code d’activation reçû (pour cela il faut vous inscrire sur le site UberPITCH,) vous n’aurez même pas besoin de héler le VTC. Il viendra Read More

Attention une pointe d'humour parodique
Suissitude

Startup : voici une nouvelle levée de fonds d’humour !

Une vidéo hilarante, qui évoque évidemment bien des similitudes avec des situations que certains ont sans doute connus. Cela décomplexe et désacralise un peu ce monde de l’entrepreneuriat dont les valeurs sont montées en épingle. Une vue décalée qui fait du bien, même si les références évoqués dans cette parodie sont françaises, vous aurez en Suisse matière à sourire également. Allez on se voit au prochain salon 😉

Start-up suisses

Mapjam, les chemins qui mènent aux startups suisses

Pour avoir commencé à présenter une longue liste de startups suisses, il est venu le temps de les présenter différemment look at here. C’est le but de cette carte, issue d’une de mes rencontres avec Jack Gonzales Co-fondateur à San Francisco de Mapjam.

En cliquant sur l’image de la carte ci-dessous, (cliquez sur Read More, pour la découvrir) vous arriverez à une vue globale et interactive interactive qui recense les startups avec qui j’ai pu avoir un contact. Une vision de ce petit territoire qui possède quelques centres d’excellences ou l’innovation pousse avec autant de conviction que les Edelweiss dans les sommets montagneux, et qui comme cette fleur, est bien vivace en Suisse. C’est un « work in progress » bien sûr 😉

 

Lift ConférenceStart-up suisses

50 startups dans lequelles investir !!

Voila un événement intéressant qui tombe à pic. Si on veut vendre des belles startups suisses à des américains, ou à d’autres, il faut déjà investir au départ, en seed, ou en growth, comme disent les VC.
Dans le cadre de Lift, l’organisateur et BILAN lancent de manière conjointe une matinée sur la présentation du N° spécial du magazine qui fait un focus sur 50 startups suisses dans lesquelles investir.

Voici une vue du programme.Matinée évènementielle BILAN et LIFTRencontre, présentation de startups, projet avec Pascal Meyer CEO de Qoqa (rien que cela ça promet ;), networking, voila une matinée riches en information et en possibilité d’échanges. On vous y attend !

Pour vous inscrire, passer par la plateforme Lift : http://liftconference.com/lift14/tickets
Inscrivez vous en utilisant les codes promotionnels indiqués sur le bas du document inséré en photo ci-dessus.Ces codes sont à insérer des la première page en cliquant sur le bouton vert présent à gauche au dessus du choix des tickets.
A bientôt !

Start-up suisses

Kaywa, swiss QRcode made in California

startup suisseCe nom japonais ne vous dit peut être pas grand chose, pourtant c’est celui d’une startup suisse qui a plus de 100 clients, est implantée aux Etats Unis (à San Francisco précisément) et gagne de l’argent. Que fait elle ? des QRCode, supports interactifs de campagnes de communication, ou d’actions promotionnelles sous forme de coupons de réduction. Kaywa, ce nom signifie « discussion » en japonais. J’ai pu la rencontrer en marge d’une visite de la Silicon Valley en compagnie des startups suisses lauréates du Swisscom Startup Challenge.

La Silicon Valley, une expérience irremplacableRead More

CrowdfundingStart-up suisses

EverdreamSoft utilise le crowdfunding pour développer son jeu.

startup suisseC’est de Genève que la startup suisse a lancé son projet de développement de jeu sur Kickstarter, la célèbre plateforme de crowdfunding américaine.
Il s’agit de donner plus d’ampleur au jeu Moonga, jeu de rôle sur mobile qui se déroule dans un univers fantasmagorique. Développé en anglais, français et japonais et plus de 300 000 téléchargements plus tard, l’expérience du jeu est bouleversée grâce au projet d’interaction entre le monde virtuel et le monde réel, présenté sur Kickstarter.

Read More

Boston

CIC. Le coeur du networking et des opportunités d’affaires

Connaissez vous le CIC, le Cambridge Innovation Center ? Ce bâtiment idéalement situé prés du campus du MIT (Massachusetts Institute of Technology), le long de la Charles Rivers, dans la partie rénovée de Cambridge proche de Kendall Square, accueille plus de 600 sociétés qui louent ici leurs bureaux.
Cambridge innovation center
Est ce un incubateur ? pas vraiment, une société de location de bureaux, beaucoup plus. Ne vous fiez pas trop à son look austère de parallélépipède en béton. Le Cambridge Innovation Center a réussit à faire de ce cube  une pépinière ou règne l’esprit d’entreprise.
L’esprit d’entrepreneuriat du MIT 
C’est Dougan Sherwood qui m’a aimablement reçu au 14 éme étage de l’immeuble comme savent si bien le faire les américains, avec décontraction et empathie. Propriété du MIT, cet immeuble accueille pour environ 75% des start-up. Il n’y a pas de secteurs privilégiés, toute volonté créatrice est accueille au sein du bâtiment que vous soyez seul ou déjà à plusieurs. Il y a plusieurs immeubles concurrent du CIC, mais ils  sont clairement les leaders dans leur domaine. La proximité d’esprit et géographique  avec le MIT tend à faire que toutes personnes qui en sort  avec une idée à lancer sur le marché pense assez naturellement à s’installer ici au bord de la Charles Rivers.
Modularité et networking, facteurs clés du succès du CIC
Le principe du CIC est la souplesse de location car il n’y a pas de système de bail qui engage les sociétés sur plusieurs mois. Vous pouvez louer un espace pour 1 ou 2 personnes puis ensuite augmenter les surfaces utilisées . Google a compté jusqu’à 200 salariés dans l’immeuble. Il faut dire qu’ils étaient venus à Cambridge pour acheter une société créatrice d’un produit qui se nomme … Androïd. Mais Adobe, Amazon ont aussi utilisé ces espaces. Si vous souhaitez quitter l’endroit, vous pouvez le faire simplement à chaque fin de mois.
Il faut reconnaître que le service est poussé à son maximum. il y a des coach qui sont là  (on est aux USA, je vous le rappelle, donc il y a des coach pour tout 😉 pour s’assurer que tout fonctionne parfaitement et que la seule chose que le locataire ai à faire est de venir avec son ordinateur et à le brancher.
Les locaux sont loués par des start-up principalement, mais aussi par des avocats, des experts-comptables et bien sur au pays de l’Oncle Sam par des VC (Venture Capitalist). Les plus importants qui avaient eu tendance à s’éloigner du centre ville sont revenus, et les 2 plus gros occupent des bureaux au CIC. Il n’y a pas de secteurs interdits. Dougan Sherwood m’explique que la direction s’engage à recevoir tous les candidats à la location. Ils ne prennent pas position par rapport aux idées de leurs clients, mais souhaitent rencontrer des gens en qui ils peuvent avoir confiance et en qui ils croient. Dans ce monde de l’argent un peu fou , le mot « trust/confiance » reviens très souvent. Financièrement les tarifs se situent plutôt dans la partie haute du marché, mais l’environnement interne de cet immeuble est particulièrement séduisant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ne l’appelez pas cafétéria, mais Venture Café
c’est l’endroit de networking par excellence. Le Venture Café offre tout ce qu’il faut pour recevoir confortablement occupants de l’immeuble et visiteurs.
venture cafe
Dans l’esprit très consumériste que peut prendre ce pays, on y trouve de nombreux produits bio, un système de tri des déchets, de multiples boissons gazeuses, un large choix de céréales, un beau frigo tout en alu, gros comme un camion, et le programme des festivités.
C’est en effet dans cet espace, ou les Ventures Leaders on fait une de leurs séances de networking, que  des événements réguliers sont organisés tous les jeudis. Il est possible de prendre des rendez-vous avec divers mentors, coach et spécialistes, et participer à des tables rondes organisées par la Young Entrepreneurs Initiative, qui propose d’organiser des voyages d’affaires pour les start-up américaines ……en France, avec accès  au réseau français d’incubateurs, de mentors et d’investisseurs. Bienvenue au pays des « pigeons » 😉
cambridge innovation center
Les Suisses sont passés au CIC
ils ont laissé une trace sur le mur de Lego présent dans un des espaces relationnels du Venture Café. C’est aussi un aspect de cet endroit qui associe étroitement éléments de détente et espace de travail. On découvre aussi en se promenant dans les couloirs, que l’esprit d’entrepreneuriat est si fort qu’il envahit les parois et les portes en verre. Il n’est pas rare qu’en entrant dans un bureau occupé par une start-up, un business plan est dessiné au feutre sur la porte en verre du bureau 😉
cambridge innovation center
Lift Conference
Lift ConférenceSuissitude

Lift Conference 2013. Papotage high tech and high level

Déjà 2 jours d’intenses conférences, ou les solutions, les idées, les différents aspects de l’écosystème du monde IT ont été présentés, démontrés, argumentés.
Bien sûr les start-up suisses font partie intégrale du programme Lift Conference.
lift cnference 2013C’est sur la base du pitch que l’on découvre toutes ces nouvelles pousses dont certaines pourront être qualifiées de pépites. C’est tout le mal qu’on leur souhaite.
Procter&Gamble a lancé dès mercredi son challenge destiné à faire émerger des nouvelles idées pour insuffler de l’innovation au sein de ce groupe international. La confidentialité des données étant de mise, rien n’a filtré pour le moment. Dans une démarche un peu similaire SwissStartup Monitor et Die Post ont lance un défi pour faire émerger de nouvelles stratégies digitales et faire évoluer leur business model et leurs process qu’ils soient logistiques ou commerciaux.
Du coté de la levée de fonds, connaissez vous l’ elevator test, ou l’airplaine test ? Si la réponse est oui  alors vous êtes prêt pour rencontrer des VC.

La Venture Night était là comme une sorte de bouquet final, qui a vu monter sur scène des personnalités, Pierre Chappaz notamment qui était le leader du jury, des mimes enthousiasmés (Aptarism), et des monstres échappés de l’univers des MMORPG (non il ne s’agit pas des autres membres du jury, mais des personnages de l’équipe de Tegona/Everdreamsoft)
La victoire au cours de cette Venture Night est allée finalement à Faceshift. Le CEO Thibaut Weise a eut rapidement la mine réjouie. Cela tombe bien car sa solution Faceshift donne la possibilité de personnaliser un avatar avec ses propres expressions grâce à une simple capture video.
Bien sûr de nouveaux développements auront lieu sur ce blog concernant les start-up rencontrées. Je pense à Coterie, Memoways, Seedstarsworld
Et demain on attaque les big data. Pas la plus petite partie.

A j’allais oublier, technologie, bonne humeur et fromage font très bon ménage en Suisse. La fondue du premier soir était excellente. La soirée a donné lieu a une démonstration de Cor des Alpes aux surprenant échos numériques du plus bel effet.

Pour voir le live de Lift Conference c’est par là.