CrowdfundingStart-up suisses

Soutenez Sintratec dans sa campagne de crowdfunding pour leur remarquable imprimante 3D

Ou la trouver ?
Ou la trouver ?

L’impression 3 D, vous connaissez sans doute déjà. Un plateau, un matériau, un software et avec un peu de temps on imprime un objet en coulant un matériau préalablement chauffé. 3DfunLab a été présenté sur ce blog, il y a peu.

Mais la startup suisse Sintratec qui nous intéresse aujourd’hui, utilise une autre technologie. Grâce à la fusion de polymère par un rayon laser, l’imprimante Sintratec permet de produire des objets complexes aux caractéristiques surprenantes avec des temps d’impression courts et un encombrement très réduit.

Impresion 3D

 

Sintratec permet d’imprimer en 3 D des objets articulés

Le modèle d’imprimante 3D proposé est une machine fermée. Son design alu élégant vous fait peut être penser à une machine à café ou à un gros micro-onde. Mais ce n’est ni de percolation et encore moins de décongélation dont il est question avec cette machine. Il s’agit d’exploiter les capacités du « SLS » a fusionner des cellules de polymères en poudre grâce à son rayon laser pour former un objet fonctionnel.
Cette technique de ®SLS (selective laser sintering), permet d’imprimer des objets articulés sans avoir recours à un liant intermédiaire ou à une éventuelle étape d’assemblage. Avant l’impression, l’objet est conçu à partir d’un logiciel de CAO (CATIA, SolidWorks, ProEngineer. Sintratec a développé le sien) pour être envoyé à l’imprimante au format numérique. Ensuite, l’impression se fait couche par couche, à partir de poudres fusionnées, grâce à la température générée par le laser.
Les produits imprimés sont particulièrement résistants et peuvent être articulés sans aucun montage. Ils sortent de l’imprimante comme un bébé sort du ventre de sa mère. Après un premier toilettage, il est prêt à vivre sa vie (mais l’objet,  lui ne pousse pas un grand cri ;).
La matière préconisée est une structure de polymère nylon particulièrement résistant. Le métal n’est pas accepté pour ce modèle, car il faudrait renforcer le rayon laser avec les risques de chaleur voir d’explosion que cela pourrait amener.

Sintratec a concu une machine pour un prix particulièrement compétitif

Sur le marché de l’impression 3D qui se démocratise, le prix est un élément important. Sintratec a conçu une machine facile à monter dans des matériaux robustes et avec la technologie open source. Cela permet de proposer une imprimante 3D à un prix inférieur à 5000$ pour la machine à monter soi-même. Il faut prendre aussi en compte la possibilité que cette machine permet d’imprimer des produits complexes dans un laps de temps rapide (autour d’une heure). Autant de points sur lesquels cette imprimante 3D est très performante.
On note également la finition des objets imprimés, leur résistance ou leur souplesse, la capacité de ces machines à produire des objets sans supports et le faible encombrement de cette machine.

Supportez sur Indiegogo, cette initiative suisse pour une imprimante 3D très performante !

L’opération a bien démarré. Joignez le projet pour la dernière ligne droite sur Indiegogo.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *